CECI EST UN TEST 1
Actualités Archives

UN NOM FÉMININ POUR LA STATION DE MÉTRO ?

test2

Quelle sera la dénomination prévue pour la station de métro, située à deux pas des lycées Jolliot Curie et Chateaubriand ?  “Celle-ci vient encore de changer”, regrette Antoine Cressard, élu de l’opposition municipale. “En fait, ce ne sera ni Joliot-Curie, ni Irène Joliot-Curie. Rennes Métropole a opté finalement en juillet dernier pour Joliot-Curie-Chateaubriand.”

Bien que la référence au lycée Chateaubriand soit plus parlante,  cette décision aurait un inconvénient majeur. “Elle remet en cause le travail et l’avis des groupes de réflexions et d’usagers consultés en 2010 qui avaient abouti au choix du nom d’Irène Joliot-Curie en février 2011 et, depuis utilisé dans tous les documents et visuels de la future station.”

Pour lui, pas de doute le débat citoyen est bafoué et la crédibilité de la parole des élus remise en cause. “À quoi sert de faire des consultations, d’évoquer des projets coréalisés avec les citoyens (type Fabrique citoyenne ) si en fin de compte les décisions prises en commun ne sont pas respectées ? “, déplore-t-il. 

Mais encore plus grave, selon lui,  l’abandon définitif de la dénomination « Irène Joliot-Curie » va à l’encontre du mouvement visant à féminiser les voies et lieux emblématiques. Dans ce cas précis cette station aurait été la seule des deux lignes de métro à porter le nom d’une femme contemporaine. Je ne sais pas si c’est très important mais c’est certainement une occasion manquée.”

Face à cette “occasion manquée”, la maire de Rennes Nathalie Appéré a tranché dans le vif. “Ce nom est fonctionnel et renvoie aux deux lycées Jolliot-Curie et Chateaubriand desservis par la future station du métro.”  Pour en savoir plus sur la station : http://www.metro-rennes-metropole.fr/accueil/le_projet/le_trace_et_les_stations/joliot_curie

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire