CECI EST UN TEST 1
Actualités

TÉLÉPHONES VOLÉS À RENNES, ENVOYÉS EN ALGÉRIE : QUATRE ANS POUR L’ORGANISATEUR DE LA FILIÈRE

test2

À l’été 2020, place des Lices et dans le quartier Saint-Michel, des individus, notamment des mineurs isolés, dérobent des téléphones portables. Tard le soir ou dans la nuit, ils commettent les vols par ruse, en réunion ou avec violences. Mais au lieu de conserver le fruit de leur rapine, ils les envoient en région parisienne, dans le département du Val-de-Marne (94).  

Récupérés, reconditionnés, les mobiles sont ensuite acheminés en Algérie, par l’intermédiaire de simples voyageurs, de stewards d’une compagnie aérienne.  L’ensemble du réseau était jugé devant le tribunal correctionnel, durant trois jours. Le principal receleur, âgé de 36 ans, a été condamné ce 14 septembre 2022 à quatre ans d’emprisonnement et maintenu en détention. De nombreux portables et une Maserati lui ont été confisqués. 

Son « aide de camp » a été relaxé pour des faits commis avant le 1er janvier 2021. Il est condamné à 24 mois d’emprisonnement, dont 18 mois avec sursis. Les autres prévenus (mules et steward) ont écopé de peines allant de 12 mois d’emprisonnement  à huit mois d’emprisonnement avec sursis. L’un des « stewarts » a été relaxé. « Il n’avait jamais été entendu par le juge d’instructeur », explique maître, Olivier Chauvel. « Il avait été suspendu d’Air Algérie alors qu’il n’avait manifestement rien fait. Personne ne le mettait en cause dans cette affaire. Il n’y avait aucune preuve contre lui. »  Pour en savoir plu sur cette affaire : voir notre article

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire