Francebénévolat

CECI EST UN TEST 1
Actualités Sport

SURPRISE : LE REC AMATEUR VOLLEY VEUT POURSUIVRE L’ACTIVITÉ…PROFESSIONNELLE

Ecrit par Dragan Brkic
test2

L’optimisme ne règne plus chez les supporters du volley rennais et breton depuis que le dossier de sauvetage du Rennes volley par l’international français Kévin le Roux a été refusé par l’instance fédérale de contrôle financier, la DNCAG. Pris de court par les délais pour obtenir l’agrément de la fédération et constituer une équipe, les dirigeants ont abandonné l’idée de poser un dernier recours en conciliation au Comité olympique et sportif français. En conséquence, ils sont malheureusement sur le point de déposer le bilan.

Sauvetage surprise ?

Quel gâchis s’exclameront les plus férus des supporters en se souvenant des belles soirées passées depuis les années 80 avec les frères Bašić et consort ! Mais peut-être que l’aventure ne s’arrêtera pas si brutalement. Le REC amateur a affiché ce soir, à la surprise générale, par voie de communiqué de ses dirigeants, le souhait d’assurer la continuité de cette activité professionnelle et de saisir le CNOSF.

Malgré la volonté de ses dirigeants d’établir un budget qui devrait permettre de conserver le niveau professionnel, le pari du REC s’annonce toutefois très compliqué : il faudra concilier à la va-vite avec le CNOSF, obtenir l’agrément de la DNCAG et créer une société pour gérer l’équipe pro, alors que la date butoir est déjà passée ! Sans compter que le REC ne verrait pas disparaître les dettes contractées par ses prédécesseurs du Rennes Volley.

Un ancien joueur rennais, désormais entraîneur dans le sud de la France, se dit attristé. “Rennes est une véritable terre de volley ! Je ne connais pas les tenants et les aboutissants mais manifestement le club a été très mal géré depuis une dizaine d’années. Au final, des salariés sur le carreau et plus de 20 ans de professionnalisme balayés. Il serait bien que les dirigeants fassent amende honorable. J’ose croire que le REC amateur, s’il ne parvient pas à reprendre la section pro, repartira au niveau de la réserve et reconstruira sur des bases saines pour peut-être revenir dans le monde professionnel le plus vite possible. La ville de Rennes le mérite.”

A propos de l'auteur

Dragan Brkic

Écrivain, j'ai publié Le Petit Noir des Balkans, Prière d'insérer, La condition pénitentiaire, Footness et Comprendre la délinquance française.

1 commentaire

Laisser un commentaire