10.2 C
Rennes
samedi 18 mai 2024
AccueilActualitésRUE SAINT-HÉLIER : LA LOCATAIRE DE L’IMMEUBLE VIT TOUJOURS DANS L’ANGOISSE

RUE SAINT-HÉLIER : LA LOCATAIRE DE L’IMMEUBLE VIT TOUJOURS DANS L’ANGOISSE

« Je suis dégoûtée, angoissée », explique Laetitia Wagner. Évacuée par les pompiers dans la nuit du 3 au 4 février, elle a réintégré à contrecœur son appartement du 32 rue Saint-Hélier où sont installés depuis des piliers de soutènement. « Depuis mon retour, deux locataires sont partis », ajoute-t-elle « L’une d’elles est entrée chez elle pour reprendre ses affaires et partir définitivement. »

                                      Avec condescendance !

Révoltée, Laetitia, défendue par un avocat, Maitre Christophe Caillère, a mis en demeure la mairie de lui fournir tous les documents nécessaires (arrêté de mise en péril…). Ce qu’elle vient d’obtenir aujourd’hui… »On nous traite avec condescendance », assure-t-elle. « Mais ils ne vivent pas au milieu des fissures  ! Ma voisine âgée de 70 ans vit même depuis quelques années avec une lampe électrique à force de recevoir des décharges électriques. »

Depuis quelques jours, Laetitia et les autres locataires (des nouveaux sont même arrivés !) tentent de retrouver du calme. « Rien n’est facile », confie Laetitia. « J’ai mandaté une contre-expertise Flex Bat mené par Fabrice Lambert. Celle-ci est formelle : les planchers des logements de madame Wagner et madame N… compromettent toute possibilité de retour dans leur logement en l’état. Nous recommandons de tester leur résistance. »

Intervenu le 10 février en présence d’un élu de la ville (Cyrille Morel) et de la direction des risques de la ville, Fabrice Lambert va même plus loin. « Des mesures conservatoires de renforcement de la voute du passage au numéro 30 sont indispensables avant toute réintégration des usagers de ce bâtiment. » L’expert demande au plus vite un « diagnostic structurel et parasitaire complet de l’ensemble de l’immeuble  » ainsi que des « sondages des fondations ».  

Les 30 et 32 rue Saint-Hélier sont aujourd’hui la propriété de Monsieur Perrotin et sont gérés par le cabinet Perrotin-Martin qui dispose d’un délai de deux mois pour missionner un nouvel expert. Construits avant la Seconde Guerre Mondiale, ils sont occupés par une dizaine de locataires. Depuis quelques mois, ils sont « surveillés de près » par leurs occupants. Ceux-ci ont obtenu l’intervention des pompiers en juin 2019, saisi le propriétaire en juin 2019, la mairie en novembre 2019 et ont obtenu une intervention de la mairie en janvier 2020.

Le témoignage d’une autre occupante : Sophie a prévenu les pompiers, lors de la menace d’effondrement dans la nuit du 3 au 4 février. Elle a depuis quitté son logement. « Il me semble constater une aggravation dans mon appartement », confie-t-elle après son retour. Auprès de ses voisins, elle a répertorié des fissures dans le carrelage, au-dessus de la fenêtre du salon, des craquements sous l’effet de la marche… « Je ne peux pas rester dans mon habitation », leur-dit-elle tout en conseillant à ses voisins de regarder chez eux, notamment « la jonction sols/murs, le dessus des fenêtres… »

Un autre immeuble menace de s’effondrer !

Ce lundi 17 février, vers 17 heures, les pompiers sont à nouveau intervenus rue Saint-Georges sur un chantier de Rennes Métropole de la rue Saint-Georges (situé aux numéros 11 et 11 bis) où une cheminée menaçait de s’effondrer. A la suite de cette intervention, les travaux ont été cessés jusqu’à nouvel ordre ! Un arrêté d’évacuation a été pris pour un immeuble où heureusement aucun locataire ne serait présent.

 

 

 
 
Jean-Christophe COLLET
Jean-Christophe COLLET
J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

// Dernières nouvelles publiées

MMA AU ROAZHON PARK : DES FEINTES, DES CROCHETS ET DES… VOLÉES

Ce vendredi 17 mai 2024, l’édition numéro 6 de l’AEF championship a (presque) tenu toutes ses promesses, au Roazhon park. Avec 9 500 spectateurs, l’objectif...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser