CECI EST UN TEST 1
Brèves

EN UN OUVRAGE : PLEIN FEU SUR L’INCENDIE DE 1720

test2

Tout le monde a entendu parler de l’incendie 1720 dans la capitale bretonne. Au moins une fois. Mais très peu de Rennais avaient mené une longue enquête pour connaître les origines de ce terrible sinistre. Deux d’entre eux, Gauthier Aubert et Georges Provost, historiens de Rennes 2, ont pris le temps de compulser des archives, de lire des témoignages de l’époque et de faire ressurgir du passé quelques vérités.

En un ouvrage en grand format aux éditions des Presses Universitaires de Rennes, les deux érudits couchent leurs recherches, leurs trouvailles, leurs scoops.  Ils nous livrent le déroulé des faits, expliquent la propagation des flammes, distillent des anecdotes sur les Rennais et sortent de nulle part un document clef et méconnu : le rapport de l’intendant Feydeau de Brou.

“Il est arrivé avant-hier un incendie épouvantable dans cette ville ; le feu y a pris vers minuit ou minuit et demi”, écrit le noble et personnage central de la lutte contre l’incendie. Mais chut, nous n’en dirons pas plus…sur un désastre exceptionnel en Europe. “Très peu amenèrent une destruction aussi importante. Sur cinq jours et cinq nuits, près de 40 % de la ville fut totalement ou partiellement détruite : 945 bâtiments répartis en trente-deux rues.”

Après un chantier de reconstruction d’un siècle, une ville nouvelle vit le jour avec des rues moins tortueuses et moins moyenâgeuses. Elle fut réalisée sur les plans de nombreux architectes, dont le plus célèbre d’entre eux : Jacques Gabriel. Rennes, 1720, sous la direction de Gauthier Aubert et Georges Provost, Presses Universitaires de Rennes, dans les plus grandes librairies.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire