CECI EST UN TEST 1
Archives Manifestations à Rennes Politique

RENNES : UNE MANIF PRESQUE SANS CASSE

test2

Ce jeudi 9 juin, les autorités craignaient quelques débordements lors de la manifestation contre la loi anti-travail.

Mais pour une fois, pas trop de casse, pas de blessés et pas de journalistes molestés (juste aspergés de peintures par quelques manifestants). Il y eut toutefois quelques moments de tensions quand le cortège s’est arrêté devant l’hôtel de la police boulevard de la Tour d’Auvergne. Des individus ont tenté d’incendier une poubelle et lancé quelques projectiles dans la cour du commissariat. Quelques bombes artisanales (ou plutôt de très très gros pétards) ont également sauté durant le défilé et des vitrines ont été taguées rue Saint-Hélier.

Une commerçante range par précaution sa terrasse.

A l’image des manifs passées, deux cortèges, l’un partant de la place de Bretagne et l’autre de la Poterie, se sont rejoints rue Saint-Hélier vers 13 heures. Une fois réunis, les manifestants (un millier) sont partis en direction de l’hôtel de police via le boulevard de la Liberté et le boulevard de la Tour d’Auvergne. A 14 heures, ils ont rejoint l’esplanade du Général de Gaulle avant la dislocation officielle vers 14 h 40. A noter que les gendarmes mobiles ont repoussé une tentative d’intrusion de quelques manifestants au Liberté où se déroulait manifestation destinée à promouvoir les commerces dans le coeur des agglomérations : les assises nationales du centre ville  !

Les gardes mobiles protègent le Liberté.

Le service d'ordre syndical en protection devant les gardes mobiles.

Une manifestante demande un peu de rêve.

Tentative d'incendie de poubelle devant le commissariat.

Fumée orange déclenchée par le jet de projectiles.

 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire