portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Politique

RENNES : LES SOCIALISTES ONT-ILS PERDU CONFIANCE ?

En deux scrutins politiques (présidentiels et européens), nos amis socialistes ont vécu une belle déroute politique (10, 91 % des voix aux Européennes). Ce qui n’est pas sans effet…A Rennes, comme ailleurs, ils ne sont plus sereins, mais plus du tout. Car au lieu de montrer un visage “positif”, ils tapent contre les Macronistes, les Lépenistes et les Républicains ! On en veut pour preuve le dernier communiqué de Christophe Fouillère, premier secrétaire fédéral du PS 35, paru sur les réseaux sociaux en ce jour de mai. 

                                                          De la critique au rassemblement

Sous sa plume, les Socialistes tempètent dès les premières lignes contre le Rassemblement national. “Leur victoire dans un contexte européen de montée de l’extrême droite et, sa progression en nombre de voix, est inquiétante pour l’avenir,” écrit-il. “Loin d’être un rempart, la politique menée par Emmanuel Macron depuis deux ans est un accélérateur puissant des fractures françaises qui désespèrent les Français, qui nourrissent ce vote de repli sur soi et de rejet de l’autre.” 

Au lieu de chercher les causes de leur défaite, les socialistes tapent contre le président de la République. “En s’impliquant personnellement dans la campagne, en réduisant à l’excès le débat européen à une confrontation entre prétendus “progressistes” et nationalistes, Emmanuel Macron est non seulement sorti de son rôle de garant de ses institutions mais a joué avec le feu de manière inconséquente. Il est pleinement responsable de la situation politique du pays.” 

Comme si cela ne suffisait pas, nos amis socialistes en remettent une couche accusant les Macronistes d’être des gens de droite. “En Ille et Vilaine et plus largement en Bretagne, l’analyse électorale laisse peu de place au doute : l’électorat de la droite traditionnelle a trouvé son nouveau parti. Le récit “et de gauche et de droite” est bien mort le 26 mai 2019, ce que confirmera l’intégration des eurodéputés LREM au groupe de droite libérale au Parlement européen. “

On l’aura compris : aucune autocritique ! Mais pis encore, nos amis socialistes s’attaquent à leurs potentiels alliés. “Les électeurs attachés aux valeurs écologiques, sociales et humanistes, se sont dispersés sur différentes formations politiques qui n’ont pas su, au grand regret des socialistes, se rassembler pour présenter une alternative forte et crédible au plan national. Rassemblée, cette gauche, qui démontre sa capacité à s’occuper des responsabilités majeures dans les collectivités territoriales, aurait pu être devant le RN et LREM au plan national et plus fortement en Ille-et-Vilaine.” 

En clair, nos amis socialistes en appellent au rassemblement pour les prochaines municipales. Mais que de détour dans ce communiqué pour en arriver à cet appel ! Que de manque de sérénité pour “créer les conditions de réussite d’un rassemblement.” Il y a quelques temps encore, nos ancêtres socialistes ‘(Edmond Hervé et autres) auraient sans doute affiché bien plus d’expérience politique. Ils auraient appelé au rassemblement et remercié leurs lecteurs dès les premières lignes de leur communiqué !

Les élections municipales approchent à grands pas. Les Socialistes ont besoin de rassembler pour espérer conserver leur pouvoir. Mais face aux scores des écolos à Rennes, face à la dispersion des voix de gauche, ils devront peut-être faire profil bas et, bien plus encore, partir “sans étiquette” que sous celle éculée du PS. La prime au sortant se mérite à condition d’être vraiment rassembleur, de prendre en compte les desidératas de nos citoyens et non d’être dans une position de donneur de leçons enveloppée dans quarante ans de pleins pouvoirs. 

 

 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire