2 C
Rennes
lundi 6 février 2023
AccueilActualitésPOUR LES PLUS PRÉCAIRES : UN PLAN D'URGENCES

POUR LES PLUS PRÉCAIRES : UN PLAN D’URGENCES

Hier, Rennes Infos Autrement évoquait la situation des sans-abris. Un jour plus tard, la ville de Rennes vient de sortir un plan d’urgences pour les personnes les plus précaires. « Dans cette période exceptionnelle de confinement de la population, une attention toute particulière doit être portée à nos concitoyens les plus en précarité, notamment les personnes sans abri », confirme Nathalie Appéré. 

Pour assurer une aide alimentaire à ceux qui en ont le plus besoin, la distribution quotidienne de repas a été maintenue au restaurant social Leperdit, pour une centaine de bénéficiaires. Un dispositif de distribution de repas directement sur les lieux d’hébergement d’urgence est même en cours de déploiement, en lien étroit avec les associations de solidarité. « Le service restauration de la Ville continue à être mobilisé pour la fabrication de ces repas, dont une part importante est par ailleurs destinée aux personnes âgées accueillies dans les Ehpad », ajoute Nathalie Appéré.

Pour les secours financiers d’urgence aux personnes les plus démunis, le Centre communal d’action sociale (CCAS), rue du Griffon, reste accessible. La distribution de kits hygiéniques en plusieurs points de la ville est également assurée avec les associations partenaires, de même que sont mis en place de nouveaux accès à des laveries.

Ces derniers jours enfin, à l’approche de la crise sanitaire et en prévision des mesures de confinement, les familles migrantes hébergées dans les centres collectifs d’accueil de la Ville de Rennes (gymnase du Haut-Sancé et centre de loisirs Robert-Launay) ont été orientées vers des solutions d’hébergement alternatives, notamment hôtelières, leur garantissant des conditions sanitaires conformes aux consignes nationales de prévention.

« Dans cette période de confinement, l’attention aux personnes sans-abri et aux plus démunis est une priorité. Nous actionnons tous les leviers dont la Ville dispose mais nous n’avons pas capacité à tout faire. Beaucoup d’établissements hôteliers ou de bâtiments d’hébergement sont par exemple fermés et seul l’État a les moyens de les réquisitionner pour que les sans-abris puissent respecter les consignes sanitaires pour se protéger et protéger les autres. » Pour en savoir plus l’accueil d’urgences. Pour aller plus loin.  

Jean-Christophe COLLET
Jean-Christophe COLLET
J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

// Dernières nouvelles publiées

LE RETOUR DU MARCHÉ AU MANGER SOUS UN SOLEIL PRESQUE PRINTANIER

Depuis 91 jours, le Marché à manger n’avait pas rassemblé les Rennais sous la criée centrale. Depuis 91 jours, il n’avait pas proposé ses petits plats....
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser