"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Politique

PETITES NEWS DES MUNICIPALES

Epreuves du bac. Carole Gandon, candidate à la mairie de Rennes et Nathalie Appéré, candidate non déclarée, sont très présentes sur les réseaux sociaux (Twitter). Ce matin, la première à dégainer pour encourager nos futurs bacheliers fut Carole Gandon. Une heure après, sa rivale finissait par se fendre d’un tweet. L’une évoquait une pensée spéciale et l’autre une mention spéciale. On vous promet, aucune n’a copié sur l’autre ! 

La méthode Couet saluée ! Emmanuel Couet, président de Rennes Métropole et maire de Saint-Jacques-de-la-Lande, quittera la vie politique en 2020. Il a été salué par 31 maires sur 43 de la métropole dans un texte. Nous voulons dire combien les maires des communes ont pu travailler en confiance avec Emmanuel Couet. Il a su prendre en compte la diversité de nos communes et a été à l’écoute de tous. Son action a été décisive et sa décision nous inspire le plus profond respect.  Douze élus n’ont pas daigné signer le texte, dont le maire de Saint-Grégoire, (Pierre Bréteau, candidat aujourd’hui à la présidence de Rennes Métropole), le maire de Chantepie (Grégoire Le Blond) et le maire de Cesson (Albert Plouhinec). 

Connu ou pas connu. Emmanuel Couet était un homme discret, très discret. Rennais d’origine, était-il méconnu de ses concitoyens rennais ? “Mais, c’est qui ?”, a demandé ce matin, à la sortie d’une école rennaise, une mère de famille à l’annonce de la nouvelle par une de ses amies. Elle ne connaissait pas l’élu. Il faut dire que la distinction ville de Rennes et Rennes métropole n’est pas encore dans toutes les têtes. “On connait plus la maire de Rennes que le président de Rennes Métropole,” s’amuse un Rennais. 

Les écolos veulent une équipe de foot féminine. L’organisation de la coupe du monde de football, notamment à Rennes au Roazhon Park, est une formidable occasion de braquer les projecteurs sur le sport féminin à Rennes. “Le groupe EELV se réjouit de l’engouement populaire autour du sport féminin et des animations proposées en marge de la compétition. Malgré une politique de soutien des équipes féminines pendant le mandat en cours, le club de football masculin le plus important de la ville de Rennes n’a pas de section féminine et les équipes féminines ne peuvent pas s’entrainer dans des conditions équitables à celles de leurs homologues masculins”, regrettent les écolos. “Le Stade Rennais devrait s’engager à créer une section féminine, tant pour son image que pour celle de la ville de Rennes. Les exemples sportifs des plus jeunes doivent représenter toute la diversité de la société rennaise.” L’essentiel est de participer…à la compagne municipale. 

C’est mal barré pour l’union de la gauche. “Localement, c’est toute la politique aéroportuaire qui est à revoir”, expliquent les Insoumis rennais. La forte croissance du nombre de passagers de l’aéroport de St-Jacques, + 18.3% en 2018 soit 850 000 personnes, n’est pas une bonne nouvelle pour le climat. La politique menée par la Majorité à ce sujet, main dans la main avec l’exécutif régional et la CCI, fixant l’objectif de 2 millions de passagers en 2035, va à contre-sens d’une politique écologiste sérieuse et cohérente. Voilà pourquoi nous nous opposons aux projets d’agrandissement des parkings et d’allongement de la piste pour accueillir des gros porteurs à l’aéroport de Rennes-St Jacques. La victoire contre le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes mérite une réflexion et des actes contre la politique du « tout-avion ». Nous rappelons notre volonté de décréter Rennes Métropole en “état d’urgence climatique”. Sur le sujet, Nathalie Appéré, maire de Rennes, devra se prononcer un jour ou l’autre pour ou contre l’extension de l’aéroport. Mais dans le cas d’une union de la gauche au second tour avec les écolos et les Insoumis, les discussions seront âpres. Mais la premier dame de Rennes a toujours eu la prudence de rien dire sur l’aéroport…à la différence d’Emmanuel Couet, président de Rennes Métropole. 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Commentez

Laisser un commentaire