"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Par le petit bout de la lorgnette

PERSONNE NE LUI DIT RIEN : SA VOITURE “VOLÉE” DORMAIT DANS UN GARAGE DEPUIS SEPT SEMAINES !

Le 6 décembre dernier,  Valérie rentre tard de son travail. Faute de place dans le parking-relais de la poterie à Rennes, elle a garé le matin même sa voiture dans une avenue adjacente. Mais sa Mini Austin n’est plus là. Immédiatement elle se rend au poste de police pour porter plainte, écrit à la maire de Rennes.

Un mois  passe, Valérie n’a plus de nouvelles de sa voiture. Elle décide d’en acheter une neuve. “Elle me sera livrée en mars prochain ! En revanche, je suis de ma poche”,  explique-t-elle. “Je serai obligée de débourser une somme de 10 000 euros pour retrouver le même type de modèle.” Mais rebondissement il y a quelques jours, un commandant de police lui a téléphoné pour lui dire que son auto dormait dans un garage rennais….

Accidenté par un jeune conducteur âgé de 20 ans, le véhicule (ainsi qu’une autre) avait été projeté sur la voie. Il avait tout bonnement été enlevé par un garagiste sans que personne ne prévienne Valérie. “On n’avait bien mis un mot sur mon pare-brise. Mais comme ma voiture n’était plus là…cela ne servait pas à grand-chose.” Consternée par cette affaire, Valérie ne comprend pas pourquoi personne ne l’a prévenue…”

Au commissariat de police, aucun agent ne fait le rapprochement entre sa plainte pour vol et le dépannage de son véhicule. C’est ça que je ne comprends pas malgré les excuses du commandant du police que j’ai eu deux fois au téléphone depuis. Une semaine après la disparition de mon bien, j’avais même appelé le commissariat de police pour savoir si ma voiture avait été retrouvée. Heureusement que le commandant a eu le courage de me téléphoner…”

Pour expliquer sa mésaventure, certains avancent le manque de personnel, le travail chronophage des policiers, le mouvement des gilets jaunes et bien d’autres faits divers. ” Je comprends que les policiers soient débordés mais là quand même…” Valérie promet de se rapprocher de sa compagnie d’assurances pour trouver une solution et peut-être demander une réparation aux fautifs. “Je ne suis plus propriétaire de mon ancienne voiture puisque au bout de 30 jours j’ai été obligée de rendre ma carte grise mes clés à la compagnie d’assurances…” Pour l’heure, elle roule avec la voiture de son père. Nous avons essayé de joindre la police ce soir, en vain. 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire