CECI EST UN TEST 1
Actualités

PASSER SOUS LE PARKING DE LA VILAINE : C’EST UNE EXPÉRIENCE INSOLITE

test2

Le parking de la Vilaine sera découvert en 2023. Ainsi en ont décidé les élus de la ville de Rennes, lors du dernier conseil municipal (voir notre article). Mais pour certains, ce sera la fin de l’aventure nautique. Lors des fêtes de Noël, Gaël et ses copains ont l’habitude de passer sous l’ouvrage avec leurs kayaks, leurs canoës et leurs embarcations. 

Eclairés par des flambeaux, ces jeunes découvrent les dessous rennais au rythme du bruit saccadé de leurs pagaies. Ils observent les arcades soutenues par des piliers, les entrées mystérieuses des immeubles des quais. Ils vivent l’aventure au coeur de Rennes à l’image des club des Cinq d’Enyd Blyton. “C’est toujours un moment magique”, assure Gaël Bleunven. “Passer sous le tunnel de la République, c’est une expérience insolite, une curiosité réservée aux Rennais qui possèdent leur propre embarcation. On est dans le monde du silence, dans une traversée à la Némo !”

Parfois, on fait la course avec les rats !”, Gaël. 

Par vent calme, les kayakistes fendent un miroir d’eau. “Le sillage que nous créons déforme une sorte de reflet et le clapot de la rivière résonne entre les voutes nous donnant une étrange sensation d’être suivis.” Par temps couvert, la navigation parait plus difficile. “Il s’agit de suivre la lumière blanche du bout du tunnel.” Mais parfois, cette tranquillité est perturbée par des évènements extérieurs ! “En cas de marche des fiertés, c’est le bruit sourd de la sono qui vient résonner sous le parking. En cas de charge des CRS, ce sont les gaz qui l’envahissent, obligeant les pagayeurs à les affronter….”

Mais à chaque fois, en pénétrant dans l’antre de Rennes, les kayakistes sont comme aspirés par les lieux.”Sous le parking, on a l’impression que le temps s’arrête. Je ne sais pas si nous vivrons les mêmes ressentis quand le cours d’eau sera à l’air libre”, explique un autre. “On avait l’impression d’être des privilégiés. Heureusement, il restera toute la partie sous la République.” Pour rappel, la Vilaine fut domestiquée au fil du temps. Elle fut couverte à la fin des années 60 de la place de la République jusqu’au pont de la Mission. 

Il m’est arrivé de croiser des enfants, à l’entrée du parking de la Vilaine et de les retrouver à la sortie.” Gaël. 

“On me posait souvent la question :  “Qu’est-ce que cela fait de passer en dessous? “, s’amuse Gaël.

 

 

 

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire