"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Culture

PAS DE… MÛRE RÉFLEXION POUR LES TAGGEURS !

Un si beau mur payé 47 000 euros par la municipalité de Rennes, c’était trop tentant ! Les taggueurs ont mis moins de 48 heures pour marquer leur territoire et recouvrir de tags l’œuvre de Blek le Rat, réalisée en direct, sous les yeux de nombreux passants, dimanche dernier, rue Vasselot. 

“C’est navrant et désolant”, faisait remarquer un commerçant rennais, ce matin. “Mais que voulez-vous sous le pont de Nantes, la fresque peinte par un collectif n’avait pas tenu plus longtemps. Elle avait été aussi dégradée par des tags. Même l’artiste War fait l’objet de dégradations alors que ses œuvres sont peintes en hauteur.” Plus incisive Marie-Christine n’est pas du tout étonnée, mais pas du tout étonnée par le vandalisme de la rue Vasselot. “Je comptais les jours avant que cela se passe…”, ironise-t-elle. 

A quelques jours du festival Teenage Kicks, où l’art de rue sera mis en valeur, la question du respect des graffs mérite d’être posé. Doivent-ils être protégés ? Pas certain selon un internaute. “Je ne vois pas vraiment en quoi il y a eu dégradation”, explique Michel Janssens. “L’art urbain ou street art est un mouvement artistique contemporain. Il regroupe toutes les formes d’art réalisées dans la rue et englobe diverses techniques telles que le graffiti rapide sur mur, la réclame, le pochoir, la mosaïque, le sticker, l’affichage, voire le yarn bombing (tricot-graffiti) ou les installations. C’est principalement un art éphémère vu par un large public. Pourquoi ne serait-il réservé qu’aux artistes connus ?”

Certains ne décolèrent pas. “Comment peut-on associer des tags à de l’art ? “, s’interroge Alexandre dans un café situé à deux pas des pochoirs de Blek le Rat. Chaque premier dimanche du mois, en même temps que le Marché à Manger, de nombreux graffeurs réaliseront des performances devant le public.  On pourra notamment compter sur la présence de la Polonaise Nespoon ou encore de Patrice Poch, invité lors des prochaines Transmusicales. Prochain rendez-vous le premier dimanche d’octobre. 

 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire