"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Commerces

OPEN SKY : LE MÉGA CENTRE COMMERCIAL DE PACÉ VERRA LE JOUR !

A deux pas de la zone Rive Ouest accueillant déjà Ikea, le centre commercial Cora-Opéra et d’autres enseignes, l’Open Sky devait voir le jour en 2017 à Pacé.  Mais c’était sans compter sur les recours de la société FRP II, gestionnaire d’un centre commercial situé à sept kilomètres (Cap Malo). Trois ans plus tard, le conseil d’état vient de mettre fin à l’histoire judiciaire. “Le permis de construire délivré le 28 juin 2015 par le maire de Pacé ne pouvait pas être contesté dès lors que l’autorisation d’exploitation commerciale avait été délivrée par une décision de la commission nationale d’aménagement commercial en date du 23 juin 2014.”

                   Une atteinte à la ceinture verte

Autorisé par la haute autorité administrative, le « retail park » de 40 000 m2 dont 26 500 m2 de surface commerciale n’en est pas moins contesté. “Cela va encore vider le centre ville”, explique un commerçant. “On tire déjà dur ! On n’ose pas imaginer les effets dans quelques années.” Pour les écolos, c’est encore pire pour la planète. “En venant détruire encore des terres naturelles et agricoles, ce mastodonte imperméabilisera les sols, augmentera le risque d’inondations, entravera la circulation de la faune sauvage. La ceinture verte de Rennes n’est pas un simple élément paysager”, ajoutent-ils. “Elle est indispensable à la préservation de terres cultivables et à la lutte contre le réchauffement climatique.”

Ce centre commercial périphérique mettrait en danger le commerce de proximité. “C’est un signal contradictoire à la revitalisation du commerce de centre-ville dans chaque commune. Ce projet a tout pour déplaire. Nous dénonçons vigoureusement l’autorisation qui lui a été accordée.” Tout comme les écolos, les élus Parti de Gauche-France Insoumise de Rennes Métropole dénoncent cette décision en totale contradiction avec “la limitation de l’étalement urbain et de préservation d’une ceinture verte. Un sursaut citoyen sur cette question, en lien avec les associations, élus locaux et syndicats, est nécessaire”, précisent-ils.

            Contre satisfaction du maire de Pacé

En revanche, le maire de Pacé Paul Kerdraon est satisfait. «”Nous attendions cette décision comme cadeau de Noël !”, a-t-il déclaré dans les colonnes du Télégramme. “Nous apporterons un service supplémentaire aux habitants de la métropole.” Censé rééquilibrer le commerce au profit du Nord et de l’Ouest, ce retail park rennais imaginé par l’agence AAVP (Vincent Parreira) est conçu comme une “promenade commerciale et attractive”. Porté par le promoteur parisien La Compagnie de Phalsbourg et le groupe rennais Blot Immobilier, il proposera un archipel de commerces (35 boutiques, 5 restaurants) à l’abri des intempéries. Le promoteur mène actuellement plusieurs projets de ce type en France, deux en région parisienne – dont un à Plaisir (Yvelines) qui démarre – et un à Valbonne (Alpes-Maritimes), différé lui aussi pour permettre l’intégration de la future gare SNCF.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire