CECI EST UN TEST 1
Actualités Noël

NOËL 1920 : MESSE, FÊTE DE CHARITÉ ET OPÉRETTES

test2

En 1920, il y a un siècle, Noël avait un goût particulier, deux ans après la fin de première guerre mondiale. Ce jour de Noël fut relativement beau. “Il n’a point plu et la bise froide n’a pas flotté”, notait le journaliste d’Ouest-Eclair. “Aussi à certaines heures de la journée, l’affluence était-elle assez considérable dans les rues de la ville. Quant au quai Nord de la Vilaine, il était à 3 heures de l’après-midi redevenu la promenade de ceux qui cherchent avec raison les rayons d’un soleil qu’on voudrait déjà plus chaud.”

Il y a un siècle, l’antique usage de célébrer la Messe de Minuit qui fut interrompu pendant la guerre fut rétabli dans le diocèse de Rennes. On y chanta le jour de Noël la Messe en si bémol de Mozart et l’Offertatoire de César Franck dans quelques journalistes. “Cette fête a été célébrée avec toute la solennité qui lui convenait”, assurait le journaliste.

Des gymnastes aux barres parallèles

Dans les salles, de nombreux spectacles étaient donnés durant la semaine. Au Théâtre municipal, Les Saltimbanques étaient programmés mais aussi deux magnifiques représentations de circonstance : La Cigale et la Fourmi (opérette en dix tableaux) et La Poupée. Mais la plus belle soirée fut la représentation de Manon de Massenet avec Marguerite Carmel et M. Ancellin. “Le public ne ménagea pas ses applaudissements à ces deux artistes”, ajoutait le journaliste.  Au Sélect Palace, boulevard de la Liberté, on pouvait y voir différents films comme Buffalo Bill et Les voies de la Destinée.

Cette année-là, les cheminots organisèrent le Noël des Orphelins Cheminots aux Lices devant une foule immense. “Le mérite en revient certainement à ses organisateurs”, assurait le journaliste. A cette occasion, l’harmonie des chemins de fer fit un tabac et les gymnastes des Vigilants de l’Ouest aux barres parallèles…eurent un certain succès. 

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire