portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Politique

NEWS MUNICIPALES

Fallait-il en parler ? Charles Compagnon, restaurateur, a présenté sa candidature à la mairie de Rennes à la presse vendredi dernier au café des champs libres. Aux côtés de Pierre Bréteau, candidat à Rennes Métropole et maire de Saint-Grégoire, il espère remplacer Nathalie Appéré dans les bureaux feutrés de l’hôtel de Ville. Mais dans les rangs de la presse, certains n’étaient pas contents du tout, voire pas du tout. La raison de leur courroux : la parution, la veille de la conférence de presse, de l’annonce de la candidature dans les colonnes d’un grand quotidien ! Entre les journaux, les radios et les télévisions, il y a parfois une certaine concurrence… Sauf que malgré leur mécontentement, tous sans exception ont évoqué la candidature de Charles Compagnon. Naguère, certains directeurs de publication n’auraient pas aimé se faire devancer par un rival.  Ils auraient pris la décision de ne rien publier du tout… Autres temps, autres mœurs qui profitent à la classe politique et au journal Ouest-France et tant mieux pour eux.

Charles Compagnon a-t-il ses chances ? Le protégé de Pierre Bréteau n’a aucune expérience politique à l’exception de quelques visites au gouvernement pour défendre les intérêts des commerçants rennais. Beaucoup ont peur d’un score très faible à l’image de ce qu’avait recueilli un autre commerçant Philippe Taillandier, candidat aux municipales, il y a quelques années. Mais en dépit de cette inexpérience politique (comme d’autres d’ailleurs !), certains croient dur comme fer qu’il peut faire un bon score. « Il pourrait profiter des votes contre la maire sortante et contre la candidate du Gouvernement Macron », assurent-ils. Les jeux ne sont pas faits…

Sans étiquette politique. Les partis traditionnels n’ont plus la cote depuis la victoire d’Emmanuel Macron à la présidence de la république. C’est ce que du moins ce que croient leurs représentants. Nathalie Appéré, pourtant socialiste de cœur et de raison depuis plus de 20 ans, se présentera sous une étiquette écolo-sociale. Tandis que son rival Charles Compagnon a affirmé haut et fort qu’il se présenterait sous une étiquette “société civile”. L’extrême droite, l’extrême gauche, voire les écolos, ont promis de partir quant à eux sous leurs étendards traditionnels.

Soutenus ou pas soutenus. D’après le journal Le Télégramme, François Bayrou et l’Elysée verraient d’un très mauvais œil la candidature du représentant de la société civile Charles compagnon et du maire Modem de Saint Grégoire à la ville et à Rennes métropole. Voilà nos deux candidats devenus rebelles aux yeux des autorités politiques. Mais en politique rien n’est jamais acquis ! Car si Charles compagnon passe devant la candidate d’En Marche au premier tour des Municipales. Il pourrait bien revenir en odeur de sainteté auprès de l’élite parisienne. À moins que la candidature de Charles Compagnon ne soit qu’une réponse du berger à la bergère ! Pierre Bréteau aurait en effet vu d’un mauvais œil le refus de Carole Gandon de faire liste commune…

Enfin une attaque. Quel début de campagne terne ! On a bien du mal à trouver quelques critiques entre candidats. Le 27 septembre dernier, face au gel d’un projet immobilier, Carole Gandon (En Marche) a attaqué l’adjoint au maire, chargé de l’urbanisme, Sébastien Séméril. “Il faut réfléchir et concerter avant d’agir pas l’inverse. Cessons d’abîmer Rennes.”

Un Sébastien Séméril silencieux. Au cours d’une réunion houleuse sur différents projets urbains ayant eu lieu le mercredi 2 octobre au Triangle, Sébastien Séméril, bien qu’interpellé par de nombreux Rennais, n’a pas daigné répondre aux questions. Il est resté silencieux laissant Catherine Debroise, élue rennaise, et son directeur de l’Urbanisme se débrouiller face à la colère de la salle. Les élections municipales approchent, il ne faut pas commettre d’impair !

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire