CECI EST UN TEST 1
Actualités

MEURTRE DE DORIAN : SA FAMILLE VA REVIVRE L’HORREUR 

test2

Ce lundi 12 septembre 2022, la maman de Dorian Guémené, tué un petit matin devant la discothèque de l’Espace en juillet 2018, va connaître l’horreur. Carine Servain sera face à cinq accusés devant la Cour d’appel de Saint-Brieuc. Durant quinze jours, elle devra écouter à nouveau les témoignages, les dénis et, peut-être espérons-le, les vérités. « C’est difficile de savoir que l’on va devoir revivre la même chose », précise-t-elle. « L’absence de Dorian est déjà assez douloureuse. Entendre les inculpés le salir, être assis devant eux sera dur. » 

Durant quinze jours, les prévenus devront s’expliquer devant les magistrats. « Leurs langues vont-elles se délier ? Auront-ils des peines moins sévères ? Franchement, je ne sais pas s’ils vont avouer bien plus ou minimiser leur responsabilité sur les faits. » À un jour de l’audience, elle se dit inquiète. « Les accusés ont eu un an pour savoir ce qu’ils devaient dire ou ne pas dire. Ils ont dû se préparer pour dissimuler la réalité et sauver chacun leur peau. Lors du dernier procès, à Rennes, ils avaient eu le temps de se confesser. »

À la veille de ce procès, elle pense notamment aux deux étudiants meurtriers, Guillaume Clavreul et Alexis Besneau, condamnés à 10 et 13 ans. « Ils sont passés juste à côté de Dorian. Ils ont pris son tee-shirt et ils l’ont laissé dans un bain de sang. Les SMS qu’ils ont échangés entre eux une fois chez eux sont éloquents. Ils ont écrit qu’ils n’avaient pas assez frappé et donné des coups de pied. Ils ne peuvent pas nier leur participation. » 

Depuis ce drame, la famille demeure dans la souffrance. « Ma fille et ma petite-fille ont commencé des séances chez le psychologue. C’est trop lourd pour elles. » À côté d’elle, le papa, les sœurs, les frères de Dorian assisteront aux procès. « Cela les rend malades de revivre cela ! Nous sommes tous dans le même état d’esprit. Plus le temps passe, plus le manque est là. »

Devant la justice, Sacha Réthoré sera défendu par Jérôme Stéphan, Guillaume Clavreul par Pierre-Yves Launay, Thomas Goldschild par Gwendoline Tenier, Alexis Pesneau par William Pineau et Fabien Lahaie et Stanislas Réthoré par maître Fayolle. Les parties civiles seront assistées par Thierry Fillion et Pascal Rouillier. 

Du 12 au 13 septembre, les accusés seront interrogés par les magistrats. Ils laisseront la place aux témoins et aux experts jusqu’au 21 septembre, date à laquelle les avocats des parties civiles prendront la parole. Le jeudi 22 septembre, le ministère public rendra ses réquisitions. Il sera suivi par les plaidoiries des avocats de la défense. Le délibéré sera logiquement le vendredi 23 septembre. 

Infos + : « 95 % des coups ont donné la mort à mon fils. Mais les experts sont incapables de déterminer lequel a provoqué l’œdème cérébral », explique la maman.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire