CECI EST UN TEST 1
Actualités

MEURTRE D’APIGNÉ : LA VICTIME EST ÂGÉE DE 29 ANS ET SIGNALÉE DISPARUE DEPUIS LE 6 SEPTEMBRE

test2

On en sait désormais plus sur l’affaire qu’il convient d’appeler le meurtre d’Apigné. Vendredi 10 septembre 2021, vers 12h00, le corps d’un homme était découvert flottant dans les étangs d’Apigné par des promeneurs puis les pompiers. “A sa sortie de l’eau, précise le procureur de la République, Philippe Astruc dans un communiqué, ce soir, il s’est avéré entravé et lesté au moyen d’un parpaing et présentait de nombreuses lésions en différents endroits.”

Suite à cette découverte, une enquête du chef de meurtre a été ouverte par le parquet de Rennes et confiée à la police judiciaire. “La victime présentait une centaine de lésions pouvant avoir été occasionnées par arme blanche, dont certaines transfixiantes ayant été mortelles”, révélait l’autopsie médico-légale réalisée le 10 septembre 2021. 

D’après des tests ADN venant de parvenir au parquet de Rennes, l’homme entravé est d’origine turque, âgé de 29 ans et résidant dans le Nord, dont la disparition a été signalée à Angers le 06 septembre 2021 par des membres de sa famille. “Le véhicule de cet homme a en effet été découvert abandonné à proximité du lieu de la découverte du corps.” Compte-tenu de la complexité des investigations à conduire, le parquet de Rennes a ouvert ce jour une information judiciaire du chef de meurtre auprès d’un juge d’instruction. Les enquêtes vont donc se poursuivre afin de faire la lumière sur les circonstances exactes de ce passage à l’acte particulièrement violent et d’en identifier le ou les auteurs.

Il y a plus de quatre ans, Erwan Montessora (un jeune du quartier proche de Cleunay) avait été retrouvé mort dans un bidon flottant à Saint-Malo de Phily par un jeune kayakiste le 14 janvier 2017 près d’un barrage. Menée par la DIPJ (direction interrégionales de la police judiciaire), l’enquête menée dans le milieu des trafiquants de stupéfiants sous fond de règlement de comptes avait permis l’arrestation des meurtriers. (https://www.rennes-infos-autrement.fr/meurtre-derwan-le-corps-est-reste-plusieurs-jours-dans-un-bidon-en-face-de-chez-lui/). En mars dernier, un homme avait été tué par balle dans le quartier de Cleunay sur fond de règlement de comptes et d’affaires de stupéfiants

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire