"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Stade Rennais

LE STADE RENNAIS RELÈGUE LE VOISIN GUINGAMPAIS

Pour le compte de la 36ème journée de Ligue 1, Guiguamp et Rennes s’affrontaient ce dimanche après-midi, au Roazhon Park. L’enjeu était de taille pour le voisin costarmoricain. Bon dernier de Ligue 1 Conforama, l’En Avant était condamné à remporter la rencontre suite aux victoires de Caen et de Dijon la veille, pour espérer se maintenir dans l’élite.

Photos JCC

Technicien breton revenu sur le banc guingampais pour remplacer Antoine Kombouaré, Jocelyn Gourvenec avait choisi de miser sur les hommes en forme du moment, en alignant un trio d’attaque composé de Marcus Coco, Ludovic Blas et Marcus Thuram. En face, les Rennais, en roue libre suite à leur sacre en Coupe de France, se devaient de renouer à la victoire devant leur public et le Roazhon Celtik kop au grand complet.

                                               Rennes marque le premier

Après un début match légèrement dominé par l’EAG, le Stade Rennais se mettait en marche. Au quart d’heure de jeu, le long dégagement de Koubek était dévié de la tête par M’Baye Niang vers Ismaïla Sarr qui prenait de vitesse la défense adverse et lobait Marc-Aurèle Caillard éloigné de sa ligne de but.

Avec le 7ème but en championnat du Sénégalais, Rennes prenait les devants dans le derby. Avant la pause, l’ailier sénégalais, convoité par des grosses cylindrées européennes, faisait une nouvelle fois parler sa vitesse, toutefois, son compatriote Niang ne parvenait pas à battre le portier adverse à bout portant.

                                              Une fin de match qui s’emballe

Au retour des vestiaires, l’En Avant était dos au mur. Gourvenec lâchait ses dernières forces dans la bataille en faisant entrer en jeu Alexandre Mendy et Nolan Roux pour tenter de forcer le verrou rennais. Les Rouge et Noir parvenaient à contenir les assauts adverses mais reculaient peu à peu suite à un fait de jeu. A la 79ème minute de jeu, le jeune défenseur central Gerzino Nyamsi, convaincant depuis plusieurs rencontres, recevait un second carton jaune litigieux de la part de Karim Abed (lui aussi litigieux).

La partie était relancée. Les tentatives se multipliaient autour de la cage du sauveur Tomas Koubek et Rennes peinait à contre-attaquer. Alexandre Mendy trouvait finalement la faille d’une frappe du droit à la 87ème minute et redonnait espoir aux 800 supporters guingampais présents Route de Lorient. L’arbitre du match accordait même un penalty, une nouvelle fois contestable, à l’En Avant suite à une faute de main dans la surface de Ramy Bensebaini.

Face à Tomas Koubek, Marcus Thuram se présentait pour offrir 3 points synonymes d’espoir à son équipe. Cependant, le gardien tchèque s’interposait et détournait de la main gauche la frappe de l’attaquant. Guingamp sombrait en Ligue 2 au Roazhon Park, presque 10 ans jour pour jour après avoir remporté la finale de Coupe de France au détriment de son rival.  Et si le sort avait définitivement tourné ?

Le Stade Rennais continue sa fin de parcours compliquée. Les joueurs ne semblent plus si impliqués à l’image d’Hatem Ben Arfa, transparent cet après-midi. Le numéro 18 a d’ailleurs fait comprendre par la suite en conférence de presse, qu’il quittera le Stade Rennais en fin de saison. Un nouveau départ qui s’ajoute à celui d’Edson Mexer : le défenseur originaire du Mozambique s’est engagé pour 4 ans en faveur de Girondins de Bordeaux.

Feuille de match : Stade Rennais FC 1 – 1 EA Guingamp (score à la mi-temps : 1-0). Ligue 1, 36e journée. Dimanche 12 mai 2019 à 15 h 00. Roazhon Park. Affluence : 26 119 spectateurs. Arbitre : Karim Abed. Buts : I. Sarr (15e) pour Rennes. A. Mendy (87e) pour Guingamp. Avertissements : Bourigeaud (21e), Nyamsi (23e) à Rennes. Blas (33e) à Guingamp. Expulsion : Nyamsi (79e) à Rennes. Stade Rennais FC : Koubek – Zeffane, Nyamsi, Da Silva (cap.), Bensebaini – Bourigeaud, Grenier – I. Sarr (Johansson, 78e), Ben Arfa (Gélin, 86e), Léa Siliki (Del Castillo, 64e) – M. Niang. Entraîneur : Julien Stéphan. EA Guingamp : Caillard – Ikoko, Kerbrat, Sorbon (cap.), Rebocho – Deaux (A. Mendy, 46e), Phiri, Didot (N. Roux, 67e) – Coco, M. Thuram, Blas. Entraîneur : Jocelyn Gourvennec.

A propos de l'auteur

PAUL-ARTHUR CERTAIN

Laisser un commentaire