0 C
Rennes
mardi 7 février 2023
AccueilActualitésMALGRÉ UNE DÉFAITE, UNE BELLE PRESTATION DU REC

MALGRÉ UNE DÉFAITE, UNE BELLE PRESTATION DU REC

Le REC volley a conquis le public présent samedi soir salle Colette Besson ! Après la défaite mi-figue mi-raisin contre Saint-Quentin mercredi dernier, les joueurs rennais avaient envie de montrer une tout autre image contre une équipe jouant la montée en ligue A et ses excellents joueurs : le pointu « volant » Keynan, Chirchir, le gigantesque central moldave Montacu, le métronome réceptionneur-attaquant slovaque Patak, le passeur estonien géant, Viibert, et aussi le très régulier ex-rennais Josserand. 

Un jeu rennais mieux huilé

Dès le début du match, les Rennais montrèrent de belles dispositions contre une formation très physique (2mètres 01 de moyenne). La bonne réception, montante sur le passeur, permit à Walgenwitz de distiller de bons ballons à Coloras, Thoral et Hallé. Malgré le handicap de taille, le passeur rennais (1 m 79) a fait bonne figure face à son opposé estonien, Viibert, culminant à 2 m 07 ! Mais le collectif nancéen ne s’en est pas laissé pas conter, ayant accumulé les points grâce à une bonne réception et mené de 3 points dans le money-time (20-23). C’est précisément à ce instant-là que le REC a enflammé le public : le jeu rennais mieux huilé et plus stable leur permit de jouer les bons coups en attaque et de provoquer des erreurs du pointu et du passeur adverse. Le set fut ainsi miraculeusement et très justement empoché (23-25). Le public, en transe, jubila !  

L’enthousiasme étant un peu retombé, les Rennais attaquèrent le deuxième set sur le même registre offensif. Mais cette routine ne surprit pas les Nancéiens : ils marquèrent tranquillement des points en réutilisant des blocs défensifs à trois sur Hallé et en poussant Coloras à la faute, par son obnubilation de la petite diagonale. Rennes ne parvint pas à rattraper le retard pris de 4 points à 14-18. Les services étaient trop mous ou pas assez variés pour le libéro nancéen Beinex qui montrait toute son assurance, et Théo Josserand, rentré en jeu, canardait de son service smaché-rasant les angles morts de la zone rennaise (20-25).

En dépit de ce retour de l’équipe nancéenne coaché par l’illustre Eric Ngapeth, les Rennais n’avaient pas baissé de rythme en fin de set. Ils démarrèrent ainsi mieux leur 3ème manche, qu’ils remportèrent allégrement grâce à de meilleurs ballons distribués par le passeur Walgenwitz : sur Thibaut Thoral et Titouan Hallé en poste 4 mais aussi sur une « pipe » de l’attaquant en zone arrière ; ainsi que sur un unique bloc réussi à trois joueurs (25-21 pour le REC !).

Le quatrième set aurait pu être celui du bonheur ultime pour les Rennais. Walgenwitz continuait son combat au filet contre le central Mocanu, sur des ballons limites.  L’équipe tentait de recoller, mais Nancy imposait sa puissance grâce à une superbe stabilité à la réception assurée par le libéro Beinex. En baisse d’intensité, Rennes balbutiait parfois son volley. La distribution et le contre manquaient de stratégie. Coronas, usé, et Hallé, freiné par le contre adverse bien placé, peinaient en efficacité. Heureusement que Philippe Tuitoga était là pour entretenir l’espoir. Nancy égalisait de nouveau (20-25).

Un très beau spectacle

Il restait le tie-break aux joueurs rennais pour terminer en beauté un déjà très beau spectacle offert aux spectateurs ! Pour le public rennais ce fut une manche exaltante. Rennes faisait dès le début quelques erreurs (3-7), mais grâce au réveil engendré par le central Tuitoga au service, Rennes recollait à 12-12. Il manquait un poil de chance et de bons choix du passeur pour gagner le match, qui aurait pu être une « référence » pour l’équipe rennaise ! Malheureusement, les travers sont revenus au moment crucial : les Rennais ont perdu un point sur une hésitation des joueurs pour réutiliser un ballon récupéré, puis Coloras s’est planté sur le contre sur une passe trop basse, et, démoralisé, il a tenté la feinte-esquive au dernier point… 

Dommage, vraiment dommage pour le REC ! Le tie-break a souligné les points importants à améliorer : travailler le bloc défensif pour qu’il soit plus souvent compact, plus souvent à trois, varier les attaques dans des moments clés, en ajoutant, plus régulièrement la « pipe » comme quatrième option, et améliorer le pourcentage de réussite des réceptions pour faciliter la tâche du passeur…

Néanmoins, ce match démontre que l’équipe rennaise a rehaussé son niveau de jeu. Elle touche désormais le haut du tableau, les équipes de ligue A ! Il lui reste désormais quelques matchs à gagner en fin de saison pour obtenir le ticket des playoffs : en finissant dans les huit premiers… La volonté des joueurs est là, l’expérience emmagasinée aussi, peut-être la confiance qui s’accumule maintenant… Quentin Marion, l’entraîneur, y croit fortement, le public aussi…

Retour du public rennais !

Ce match référence contre les deuxièmes du classement a vu un semi-retour du public rennais, connu dans l’hexagone pour sa chaleur. Le REC disposait en effet d’une affluence qui faisait souvent la différence du temps du chaudron de la salle de Courtemanche. Ensuite, à Colette Besson, cette culture sportive et du spectacle s’est perpétuée par d’extraordinaires ambiances durant les belles périodes de l’équipe pro du Rennes Volley 35. Et samedi soir, on a vu une équipe combattante offrant du spectacle à un public conquis. Depuis quelques matchs, il y aurait un nouveau frémissement à Rennes pour le volley… Il ne manque plus que les résultats suivent… 

Dragan Brkic
Dragan Brkic
Écrivain, j'ai publié Le Petit Noir des Balkans, Prière d'insérer, La condition pénitentiaire, Footness et Comprendre la délinquance française.

// Dernières nouvelles publiées

RUE DU PENHOËT : LOCAL COMMERCIAL CHERCHE REPRENEUR

La requalification du centre ancien de Rennes est confiée depuis 2011 à la société locale d’aménagement (SPLA) Territoires Publics. Elle vise à accompagner les...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser