5.7 C
Rennes
vendredi 27 janvier 2023
AccueilActualitésMAISON DES FEMMES : UN LIEU DE REFUGE

MAISON DES FEMMES : UN LIEU DE REFUGE

À partir de septembre 2023, la Maison des femmes victimes de violences ouvrira ses portes, sur le site de l’hôpital sud, dans le quartier du Blosne. Ce projet consiste à accompagner au mieux médicalement, juridiquement et socialement les femmes ainsi que leurs enfants. 

La Maison est un lieu de réception, d’écoute et de soins avec et sans rendez-vous en journée. Elle est composée de plusieurs bureaux destinés aux entretiens individuels et aux consultations médicales ainsi que d’un espace de convivialité pour l’accueil de jour et d’une salle d’activité commune. Elle ne dispose ni de chambre ni d’hébergement dans ses murs.

Face à ces violences, je crois en la force du collectif. C’est à ce titre que j’ai souhaité que la ville et la métropole s’impliquent dans le projet d’une maison des femmes », assure Nathalie Appéré, maire de Rennes. 

La Maison ne concerne pas seulement les Rennaises. Ce lieu d’accueil gratuit se fera à tous, peu importe la résidence. « L’objectif est de faciliter les démarches des femmes et de les orienter vers des ressources de proximité », explique le communiqué de presse. La future Maison, ce seront 2 niveaux, 653 m² de surface de plancher totale, 13 bureaux médicaux, d’entretien social, psychologique et de permanences, une salle d’activité. Mais pas uniquement, elle dispose d’1 local de convivialité au sein de l’accueil de jour, 197 m² d’espaces extérieurs pour les enfants.

La ville s’est ainsi positionnée pour le démarrage des travaux avec une participation de 600 000 € votée au Conseil municipal de mars 2022. L’État, le département et la métropole complètent cette participation à hauteur de 300 000 € chacun. Enfin, les acteurs privés, notamment la Fondation Kering et l’entreprise AMA, ont permis de finaliser le budget d’investissement nécessaire. Le fonds de dotation Nominoë du CHU de Rennes est également particulièrement attaché à s’engager dans ce projet aux côtés de l’ensemble des parties prenantes.

En France, chaque année, au moins 213 000 femmes âgées de 18 à 75 ans sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles commises par leur conjoint ou ex-conjoint. Parmi elles, seulement 19 % déclarent avoir déposé plainte. Rennes n’échappe pas à cette terrible finalité, avec une hausse de 35,5 % des agressions sexuelles entre 2020 et 2021. 

Info + : il est possible de soutenir la Maison des femmes en faisant un don pour participer au fonctionnement de la structure ou en tant que bénévole au sein de l’association l’AFAD ou du CHU de Rennes.

// Dernières nouvelles publiées

MYTHOS : DES NOUVEAUX NOMS

Mythos revient du 7 au 16 avril et fêtera à cette occasion les 10 ans des Toqués. Il propose de la musique, du théâtre et de la...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser