10.4 C
Rennes
lundi 20 mai 2024
AccueilActualitésLES ULTRAS DU PSG BRANCHÉS SUR LA SONO DU PARC DES PRINCES

LES ULTRAS DU PSG BRANCHÉS SUR LA SONO DU PARC DES PRINCES

À la 80e minute, lors de la rencontre entre PSG-Rennes en coupe de France, l’un des « chefs » des ultras du PSG s’est exprimé via la sonorisation du stade au plus grand étonnement des supporters rennais. Durant dix minutes, l’homme a éructé dans le micro des encouragements pour son équipe, a invité la foule à se lever et à siffler le corner de Benjamin Bourigeaud. Durant dix minutes, il a surpris plus d’un Breton. « On l’entend souvent », reconnaît un fan du PSG, emmitouflé dans son écharpe. « Ce n’est pas la première fois. Il ne fait pas l’unanimité pour son côté “chauffeur de salle”… »

Sans dispositions claires, on peut donc conclure que les animations seraient proscrites pendant la rencontre », un juriste.

Mais la pratique est-elle permise ? L’article 530 du règlement administratif de la Ligue française de football professionnel autorise le club d’accueil à organiser des animations avant, à la mi-temps et après la rencontre. « Le délégué d’une rencontre peut, s’il l’estime pertinent, ne pas autoriser le déroulement d’une animation », ajoute le règlement. La Ligue va plus loin. « Chaque club doit désigner un animateur. Il a pour mission d’animer avec convivialité l’avant, la mi-temps et l’après-rencontre.»

Le monsieur loyal doit être impartial et respectueux de l’éthique sportive (…). «Il s’interdit des propos verbaux ou effets musicaux à caractères polémiques (notamment insultant, diffamatoire, raciste, xénophobe, propagande ou prosélytisme d’ordre politique ou religieux). Il est garant du respect des animations sonores établies chaque saison par la Commission des compétitions. Il doit travailler en parfaite harmonie avec le directeur sûreté et sécurité du club. Tout manquement aux dispositions du présent article est passible d’une amende maximum de 7 500 € prononcée par ladite Commission des compétitions. »

Tant qu’il n’y a pas eu d’insultes claires du supporter, cela reste autorisé.» Un arbitre. 

Au risque de provoquer des débordements avec les supporters adverses, la direction du PSG a laissé s’exprimer un ultra impartial et peu soucieux de l’éthique sportive. Elle aurait surtout manqué à ses obligations de courtoisie envers les fans rennais qui, faute d’être prévenus d’une telle sonorisation, ont certainement peu goûté à la « petite plaisanterie ». La jurisprudence PSG va-t-elle faire des émules ? Après ce type d’évènements, doit-on laisser la porte ouverte à tous les excès ? En tout cas, elle a beaucoup surpris les supporters rennais ! 

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

UN MINEUR BLESSÉ À L’ARME BLANCHE 

D’après le journal Ouest-France, un adolescent de 17 ans a été agressé au couteau dans le centre commercial Sarah Bernhardt à Rennes, dans l’après-midi du...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser