CECI EST UN TEST 1
Actualités coronavirus

LES NOUVELLES RÉGLES DES MARCHÉS DE PLEIN AIR RENNAIS 

test2

“Suite à l’annonce d’un re-confinenement à compter du 30 octobre 2020 par le Président de la République, les marchés de plein air rennais vont connaitre une nouvelle organisation”, précise la ville de Rennes dans une lettre adressée aux commerçants non-sédentaires. “A partir du 30 octobre 2020, seuls les commerçants proposant une offre alimentaire seront autorisés à déballer sur les marchés (titulaire et passager). Les commerçants proposant une offre non alimentaire ne pourront pas exercer dès le marché de Villejean du 30 octobre 2020.”

Les fleuristes pourront exercer sur les marchés jusqu’au samedi 31 octobre. “Les commerçants déjà autorisés à déballer sur les marchés aux fleurs de la Toussaint pourront exercer jusqu’au dimanche 1er novembre.” En revanche pas de complaisance à l’égard de la consommation de produits alimentaires (type galettes, plats préparés…)  en déambulation par les usagers. “Elle sera strictement interdite sur le marché puisque nécessitant l’enlèvement du masque”, confie la municipalité.

Les commerçants présents sur les marchés devront continuer à respecter strictement les protocoles sanitaires. Ils devront porter un masque obligatoirement ; disposer sur leur stand des affichettes et veiller au respect de la distance de 1 mètre entre chaque personne dans la file d’attente. Mais pas uniquement…les commerçants devront servir les clients à l’aide d’ustensiles et pinces à usage multiple dédiées, interdire les clients de toucher les produits ; favoriser les paiements sans contact et désinfecter régulièrement les claviers de paiement (nettoyage du terminal de paiement après chaque utilisation), les caisses et les plans de travail. “En cas de non-respect des préconisations sus mentionnées, votre autorisation pourra être retirée à tout moment”, précise la municipalité. Apparement, la mairie ne prévoit pas de limitation des commerçants. 

 

D’autres mesures en vrac : Les commerçants ne doivent pas venir travailler s’ils sont symptomatiques ; se désinfecter régulièrement les mains en réalisant une friction hydro alcoolique et si possible, dédier un salarié à l’encaissement (sans contact avec les produits alimentaires) ; Ils devront également se désinfecter les mains systématiquement après avoir manipulé de l’argent et à encourager la mise en place d’un service de commande par les commerçants du marché (téléphone, mail, commande en ligne) avec préparation des commandes en amont pour restreindre le temps de présence sur le marché.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire