17.8 C
Rennes
dimanche 21 juillet 2024
AccueilSportArchivesLES COLLÉGIENS FONT REVIVRE LES HÉROS DE LA RÉSISTANCE

LES COLLÉGIENS FONT REVIVRE LES HÉROS DE LA RÉSISTANCE

Les troisièmes d’Anne de Bretagne ont replongé dans l’histoire de la résistance. Ils ont écrit un moment précis de la vie de résistants inhumés au cimetière de l’Est. « Ils se sont inspirés de ce qu’ils avaient appris sur ces personnalités et leur ont rendu hommage à travers leurs productions qu’ils ont travaillé tout au long de l’année scolaire en cours de français et d’histoire-géographie », précise Nathalie Bidan, chargée du patrimoine funéraire et de la valorisation des cimetières rennais. 

Présenté devant les parents, les membres d’associations d’anciens combattants et du Souvenir Français, leur travail tient dans un livret-recuei, intitulé « héros de l’ombre ». On les imaginait dans nos têtes, on s’est fait nos petites histoires ! », explique une collégienne. « Ce qui m’a marqué le plus au Carré des résistants, c’est les âges des gens, écrits sur leurs tombes, ils étaient super jeunes », ajoute une autre. 

Ce travail valorise les espaces militaires du cimetière de l’Est, en particulier du Carré des résistants. « Nous proposons aujourd’hui de nouvelles actions, plus interactives avec le jeune public, pour rappeler l’importance de se souvenir de ces périodes. Rennes est d’ailleurs depuis 2013 Laboratoire national des nouvelles pratiques mémorielles pour explorer de nouvelles méthodes de dialogue et intéresser davantage les jeunes générations via la culture, le sport, le numérique, l’évènementiel… », indique Nathalie Bidan. 

« Une prochaine signalétique viendra mettre en valeur les espaces militaires du cimetière de l’Est, en particulier le Carré des rRésistants, projet qui va de pair avec le travail mené avec le collège Anne de Bretagne », précise Nathalie Bidan. Elle complétera les expositions réalisées ces dernières années (Balade Intemporelle du Cimetière du Nord…), les visites guidées, les balades contées théâtralisées.  « L’objectif est de montrer la richesse culturelle de nos nécropoles, de faire émerger un nouveau regard sur ces espaces municipaux, sans perturber le recueillement des familles dans ces lieux de dernier repos. »

C’est quoi le carré des résistants ? Appelé également le Carré des Fusillés, cet espace abrite les sépultures de 20 résistants, dont une majorité fut fusillée par les nazis à la Butte de la Maltière le 30 décembre 1942. On y trouve également la sépulture de Charles Tillon, résistant, ancien ministre et créateur des FTPF (Francs-Tireurs et Partisans Français), ainsi que celle de son épouse Raymonde Tillon, également résistante et ancienne députée. Inhumés dans cet espace, les vingt-et-unes sépultures encadrent un monument, réplique de la Butte de la Maltière de Saint Jacques de la Lande, qui était à l’époque le lieu utilisé par l’armée allemande pour commettre les exécutions. 

Jean-Christophe COLLET
Jean-Christophe COLLET
J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

// Dernières nouvelles publiées

VEZIN-LE-COQUET : UN MOTARD GRAVEMENT BLESSÉ

Samedi 20 juillet, vers 14h30, une moto et une voiture sont entrées en collision, à hauteur de Vezin-le-Coquet, sur la route de Lorient. Gravement...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser