"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Patrimoine

LE PALAIS : UNE QUESTION DE GOÛT !

Présentée par une collectivité territoriale dans les médias, une esquisse architecturale est souvent dessinée pour séduire le public. Plus elle est belle, plus les citoyens d’une ville auront l’impression de disposer d’un beau projet. Mais elle peut parfois se retourner contre les élus. C’est peut-être la triste expérience vécue par nos élus rennais, après avoir fièrement montré en grande pompe la prochaine réhabilitation du Palais du commerce dans la presse institutionnelle et sur leurs grands panneaux de com. “Avec cette architecture de sarcophage et sa couleur noire, j’ai pensé, un instant, que c’était le futur mausolée d’Edmond H”, explique Philippe sur les réseaux sociaux. “Le hangar en tôle accolé à un palais IIIème République, j’ai beau tourner ça dans tous les sens, c’est moche”, ajoute Gurval Guiguen, conseiller municipal de l’opposition.

Certains même vont jusqu’à proposer leur propre projet. “Pourquoi ne pas faire du Palais du commerce une “Maison du Citoyen” regroupant les services municipaux et départementaux ? État civil, carte grise, STAR… on pourrait offrir un service public de proximité accessible à tous et revendre les autres lieux du coup libérés ?”, confie Erwan Corre, sur les réseaux sociaux. Maire de Saint-Grégoire, Pierre Bréteau reproche lui le manque de concertation sur cette opération. “Enfin un projet pour le Palais du commerce ! La campagne municipale aurait-t-elle commencé ? Le centre de ville de Rennes appartient à toute la Métropole sauf quand il s’agit de concerter ! Les budgets participatifs, c’est pour les petits projets ….”

Sur la même longueur d’onde que la droite, le Parti de Gauche évoque un simulacre de concertation. “Madame Appéré souhaitait en faire un « poumon commercial. Sans grande surprise, c’est l’option qui a été retenue. De nombreuses enseignes internationales (Décathlon, Lego, AM PM…) s’y installeraient, soit au total une quinzaine de boutiques avec de l’hôtellerie et de la restauration. A cela s’ajouteraient encore des bureaux.” Et de préciser : “la majorité municipale multiplie les pôles commerciaux dans le centre-ville : projet d’extension du centre commercial Colombier, 30 000m² de nouveaux commerces dans EuroRennes, agrandissement des Galeries Lafayette … C’est l’équilibre économique et social de la ville qui est en jeu.”

Chiffres à l’appui, le Parti de Gauche en est persuadé : “notre centre-ville n’a pas besoin de nouveaux espaces commerciaux mais, a contrario, un grand Espace Social Commun, manquant cruellement dans ce quartier, serait tout à fait approprié.  Méprisant une nouvelle fois son opposition de gauche, Mme la Maire a balayé d’un revers de main notre projet, pourtant porteur de cohérence sociale et d’utilité publique. Nous ne lâcherons pas ce dossier. Nous comptons bien qu’il soit un sujet phare de la campagne des élections municipales l’année prochaine puisque la transformation du Palais du commerce n’est pas prévue avant 2025.” 

Tout autant inquiets pour l’avenir du bâtiment, les Amis du Patrimoine rennais ne veulent pas du projet municipal. “La conception architecturale de cette construction est incompatible avec le type d’aménagement cloisonné souhaité par la municipalité et par la poste qui en est la propriétaire.” Difficile donc de trouver un partisan… au point de donner une dernière fois la parole à un opposant.”Pourquoi toujours choisir des architectes venant de l’extérieur ! Il y a comme un délire des grandeurs à Rennes.” Pour se faire une opinion : relire notre article.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

1 Commentaire

Laisser un commentaire