CECI EST UN TEST 1
Actualités

LE MONSIEUR PROPRE DE NOS ENTREPRISES VA AGRANDIR SES LOCAUX

test2

Après une carrière chez les transporteurs Prost, Grimaud, au sein du Groupe Le Calvez et dans une société de négoce de produits d’entretien, Christophe Geffroy décide de créer sa propre entreprise en 2013. Indépendant, ce fils d’ouvrier Citroën et d’une assistance maternelle a toujours eu l’envie d’entreprendre. « J’arrivais à un âge où je voulais mettre à profit mon expérience pour un projet personnel », se souvient-il. À la lecture d’un article dans la presse, il découvre un matériel révolutionnaire, l’ECOGUM « Ce dispositif permet de supprimer les chewing-gums sur tous les supports. Il n’aspire pas, il ne décolle pas. Il déstructure les molécules et le réduit en miettes. » 

La première pollution urbaine dans les villes, c’est le chewing-gum » 

En France, Christophe Geffroy propose partout son innovation. « Mais pour beaucoup, l’ECOGUM reste trop cher, trop lourd. Au moment où je voulais jeter l’éponge, GSF décide de référencer ce matériel. En une journée, les commandes tombent par dizaines sur son fax. » Le succès aidant, il commence à diversifier ses activités. « L’ECOGUM était trop spécifique. J’ai amorcé la distribution de marques, comme Kaivac (nettoyage des sanitaires sans contact), System H20 (système de lavage des vitreries à l’eau pure) », ajoute le gérant de la société Apfn hygiène (Audit préconisation, formations, négoce). 

Travaillant pour tous les secteurs, Christophe Geffroy est le Monsieur propre de nos entreprises. « La propreté, c’est du bon sens, » précise-t-il. « Nous ne vendons pas uniquement des produits sur catalogue. Nous démontrons leur efficacité. » Depuis quelques années, Christophe Geffroy se situe dans des niches. « Je fais ce que mes confrères n’ont pas envie de faire et ne savent pas faire. » 

Installée à Orgères, employant deux personnes, la société apfn hygiène collabore avec 400 clients (entreprises de propreté, collectivités locales, commerces) sur toute la France. « Notre clientèle reste au centre de nos préoccupations. Elle apprécie notre réactivité. Nos devis sont rendus le jour même. Nos commandes sont traitées sous 24 h/48 h. Notre implication au quotidien demeure la garantie d’un service de qualité. » Succès aidant, Christophe Geffroy pense à l’avenir. « Je viens d’acheter un confrère en janvier 2020 à Bordeaux (Biso brosserie d’Aquitaine), spécialisé dans la droguerie industrielle et le matériel pour les prestataires de propreté ; intervenant sur les sites SNCF. »

UN DRIVE DE GANTS

Dans le même temps, en janvier 2020, Christophe Geffroy achète un conteneur de gants nitriles et, donc, d’un stock conséquent. Coup de génie (ou de chance), la pandémie passe par là. « En deux mois, nous avons vendu six mois de réserve », explique Céline, sa fille. « Au plus fort de la crise sanitaire, nous avons mis en place un «  drive » où des infirmiers, des coiffeurs, des déménageurs se fournissaient en gants, mais aussi en masques, gels hydroalcooliques et désinfectants. Cette opportunité nous a permis de maintenir une activité en hausse alors que celle habituelle était en forte récession. »

Mais sans ce coup de maître (et beaucoup de travail), Christophe Geffroy n’aurait pas gagné en notoriété, en clientèle et en part de marché. Sa société est désormais connue en France. « Nous réalisons des croissances de 10 à 20 % par an », confie Céline. Résultat, l’entreprise a décroché récemment une récompense du journal Les Échos pour sa progression à deux chiffres, soit 2 millions d’euros de CA en 2020. « Notre ambition : c’est de construire un nouveau bâtiment dans la zone entre Orgères et Saint-Erblon. Cette construction va s’étendre sur une surface de 600 m2, dont 400 m2 d’entrepôt logistique (900 000 euros d’investissement). Nous irons à contre-courant de nos confrères en entreposant du matériel. Au moins avec nous, les commandes seront assurées pour les besoins de notre clientèle. Je préfère disposer du stock et vendre plutôt que de conserver de la trésorerie qui ne rapporte rien ! »

Les futurs locaux.

Infos + : Céline Geffroy, âgée de 26 ans, gère la direction de la société apfn hygiène depuis le 1er janvier 2022. « Avec la construction de notre nouveau bâtiment, nous montons en gamme. Nous pourrons mieux recevoir nos clients, dispenser des formations et bénéficier d’un show-room. Pour faire face à cette croissance, nous recrutons un commercial pour fidéliser notre portefeuille ainsi qu’un démonstrateur de matériel qui aura en charge le service après-vente. Une assistante administrative et commerciale viendra compléter l’effectif pour poursuivre notre essor. » 02 99 42 06 20. Mail : [email protected]ène.bzh. 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire