maroquinerie artisanale

CECI EST UN TEST 1
Actualités Restaurants & Bistrots

LA PARISIENNE : LA NOUVELLE BRASSERIE DE LA PLACE DE BRETAGNE

test2

Ce midi, difficile de glisser un mot à Bertrand Saint-Yves, le propriétaire de La Parisienne, place de Bretagne, dans le centre ville de Rennes. Mais entre deux clients, il trouve le temps de raconter l’histoire de son nouveau bistrot, non sans une certaine fierté : son établissement à la déco soignée ne désemplit pas !

Mais rien ne fut facile pour ouvrir ce petit bijou art-déco ! “Nous avons acheté ce bar, il y a huit ans,” se souvient Bertrand Saint-Yves. En fermant pour mettre aux normes l’établissement, il y a deux ans, le propriétaire est bien vite confronté à une mauvaise surprise. Il doit trouver une solution pour extraire les fumées de ses cuisines. “Heureusement, grâce à la copropriété de l’immeuble, j’ai décroché les autorisations nécessaires.” 

                                     Aux grandes baies vitrées

C’en est fini de la galère ! Bertrand Saint-Yves, déjà propriétaire de quelques  cafés rennais, s’attèle enfin à son projet. “Nous voulions reproduire tous les codes de la brasserie parisienne.” Avec son architecte dinardais Christophe Bachmann, il imagine un établissement inspiré des années folles aux grandes baies vitrées, aux stores en accordéon et à la belle façade en mosaïque. 

A l’intérieur, la brasserie compte une soixantaine de couverts (et tout autant sur la terrasse exposée idéalement). “Une restauration classique est proposée midi et soir et la limonade le matin et l’après-midi”, assure Bertrand Saint-Yves. Accompagné par une dizaine de salariés et son gérant, Loïc Prabel, Bertrand Saint-Yves pourrait bien vite rencontrer le succès. “Nous verrons dans le temps”, relativise le gérant des lieux. “Nos clients feront de notre adresse ce qu’ils voudront bien en faire.” 

La brasserie est ouverte du lundi au samedi (possibilité d’ouverture le dimanche dans les semaines à venir). Entrée, plat et dessert à 16 euros le midi. Pour toute réservation : 02 99 31 54 00. 

La phrase du comptoir  : “Qu’est-ce qui coûte de l’argent à un restaurant ? Ce n’est pas le loyer, les denrées alimentaires, la décoration…Ce sont les tables vides !”, assure Bertrand Saint-Yves.

 

 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire