portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Politique

JACQUES CHIRAC : UNE MINUTE DE SILENCE PLACE DE L’HÔTEL DE VILLE

“Jacques Chirac a consacré toute sa vie à la France.  Il restera à jamais ce Président qui a aimé profondément et passionnément les Français.  Nous savons ce que nous lui devons et n’avons en ce jour qu’un mot à lui adresser : merci”, expliquent Les Républicains sur leur page Facebook. Lundi 30 septembre 2019, à l’occasion de la journée de deuil national en hommage à l’ancien président de la République Jacques Chirac, les drapeaux de l’Hôtel de Ville et de l’Hôtel de Rennes Métropole seront en berne. “Les Rennaises et les Rennais qui le souhaitent pourront se rassembler et observer une minute de silence, à 15 h, place de l’Hôtel de Ville. Depuis vendredi dernier, un cahier de condoléances est à disposition à l’accueil de l’Hôtel de Ville pour les habitants qui souhaitent laisser un mot en mémoire de l’ancien Président”, confie la mairie de Rennes. 

Chez les Républicains, nombreux ont réagi en Ille-et-Vilaine, ce week-end. “Proche collaborateur de Jacques Chirac pendant 15 ans à la ville de Paris, puis 5 ans comme délégué interministériel à la famille, c’est avec beaucoup d’émotion que j’ai appris son décès”, explique Dominique De Legge, sénateur d’Ille-et-Vilaine.”Fidèle en amitié, attentionné à son entourage et à ceux qu’il rencontrait, il n’hésitait pas à arbitrer mais après avoir recueilli le maximum d’avis et de points de vue. Sans doute là où certains ont cru voir de l’immobilisme y avait-il aussi de la sagesse. C’est sans doute le dernier Président de la République à avoir su incarner une politique étrangère de la France fondée sur les valeurs du gaullisme faites d’indépendance, réalisme et pragmatisme, loin des postures idéologiques..”

“Jacques Chirac était un homme de convictions qui, malgré les épreuves de la vie politique, s’est toujours battu pour défendre sa conception d’une France pour laquelle il avait un amour charnel”, ajoute Gilles Lurton, député.  “Il a su promouvoir l’image de la patrie des Droits de l’Homme et je n’oublierai pas sa reconnaissance de la responsabilité de l’Etat français dans la déportation lors de la seconde guerre mondiale. Je garderai de Jacques Chirac le souvenir d’un homme qui aimait sincèrement les gens, d’un homme dévoué à la vie publique, de son attachement inconditionnel à nos territoires. Jacques Chirac était un homme attachant par sa bonhomie, un homme politique facilement abordable. Avec sa disparition, c’est une nouvelle page de l’histoire politique de la France qui s’écrit.”

Même son de cloche chez Bertrand Plouvier, pore-parole de l’opposition de droite. “La France est en deuil. Elle vient de perdre l’un de ses fils et moi un père politique. Beaucoup d’émotion en apprenant le départ de celui qui a guidé mes premiers pas en politique. Attaché à la grandeur et à l’indépendance de la France, Jacques Chirac aimait profondément les Françaises et les Français qu’il a servis pendant plus d’un demi-siècle.”  Dans l’opposition, l’émotion est semblable. “Pour ses combats pour la paix, la préservation de l’environnement, le dialogue des cultures, le refus de la haine, Jacques Chirac fut le Président d’une certaine idée, belle et humaniste, de la France et du monde. Il restera dans l’Histoire et le cœur de notre pays”, convient Nathalie Appéré, maire de Rennes. “La République, ajoute Florian Bachelier, député macroniste, pleure ce matin l’un des siens. À l’esprit et au cœur, les mots que le Président Chirac avait prononcés le soir de la mort du Président Mitterrand : « Seul compte finalement ce que l’on est dans sa vérité et ce que l’on peut faire pour la France.”

 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire