portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Manifestations à Rennes

INCENDIE DU PARLEMENT : ET SI BALLADUR AVAIT ÉTÉ REÇU À BEAUREGARD !

La veille de la manifestation des pêcheurs du 4 février 1994 dans la capitale bretonne, le nouveau préfet de l’époque et son cabinet sont sur les dents. Ils craignent plus que tout des débordements, de la casse, des dégradions pour la venue du premier ministre Edouard Balladur afin de signer le contrat de plan Etat-Région et la construction d’une ligne à grande vitesse Le Mans-Rennes.

Photos : Jessica Laurence Grégoire

Que faut-il faire ? Faut-il annuler la visite ministérielle face au mécontentement des pêcheurs et la crise d’un secteur ? A l’époque, il n’en est pas question, l’autorité de l’Etat est en jeu. Faut-il déplacer le lieu de signature de l’ancienne préfecture à la nouvelle ? Dans l’entourage du nouveau préfet, tout le monde est partant. Ses collaborateurs connaissent leur ville, l’étroitesse des rues, les monuments historiques, les risques en cas de violences. “Monsieur le préfet, il faudrait peut-être revoir le lieu de réception,” affirme l’un d’eux. 

On sait ce qu’il est advenu ! Le premier ministre resta dans le centre ville. Avait-il fait fi des recommandations ? Son préfet n’avait-il pas eu l’audace de lui faire part des conseils de ses propres collaborateurs ? Difficile de le savoir. Certains affirment que cela n’aurait peut-être rien changé…Mais en cas de venue du Premier Ministre dans la nouvelle préfecture de Beauregard, quelques arbres auraient été simplement arrachés ! 

 

 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire