CECI EST UN TEST 1
Actualités Archives

GILETS JAUNES INTERDITS DE MANIF À RENNES

test2

Après les violences et les dégradations commises le 19 janvier 2019 à Rennes lors d’un rassemblement régional “non déclaré” des Gilets jaunes, la préfète d’Ille-et-Vilaine, Michèle Kirry, a décidé d’interdire toute manifestation dans le centre-ville de Rennes, ce samedi 26 janvier 2019, de 10h00 à 23h59. “Si la liberté de manifester est garantie, elle doit être conciliée avec les exigences de la tranquillité et de l’ordre public. Elle doit faire l’objet d’une déclaration qui précise le nom du ou des organisateurs ainsi que le parcours emprunté. “, rappelle Michèle Kirry. 

Faisant appel à l’esprit de responsabilité de chacun, la préfète d’Ille-et-Vilaine invite les organisateurs d’une éventuelle manifestation à se rapprocher de ses services. “Nous sommes à leur disposition pour envisager les modalités d’une prochaine mobilisation et convenir en commun d’un cortège permettant d’assurer la sécurité des personnes et des biens”, précise-t-elle dans un communiqué avant d’ajouter : “cette procédure légale de déclaration, extrêmement souple, est utilisée sans difficulté par les nombreux organisateurs de manifestations à Rennes tout au long de l’année.

Ce samedi 19 janvier 2019, une manifestation non déclarée s’était déroulée dans le centre de Rennes dans le cadre d’un rassemblement régional de gilets jaunes. “Dès le début de la manifestation, les forces de l’ordre qui étaient mobilisées en nombre important, ont été confrontées à des individus violents, agressifs à leur égard et déterminés à en découdre. Elles ont ainsi fait l’objet de nombreux jets de projectiles (bouteilles en verre, pavés, pétards et bombes agricoles) et ont dû à plusieurs reprises faire usage de la force pour disperser les manifestants et faire cesser les dégradations.”

La préfète d’Ille-et-Vilaine, Michèle Kirry, avait condamné avec la plus grande fermeté ces violences commises par plusieurs dizaines d’individus violents et masqués. Ces casseurs, mobiles et déterminés, ont également provoqué des dégradations inadmissibles : vitrines brisées, distributeurs de billets endommagés, mobilier urbain arraché, poubelles incendiées.” A l’issue de cette journée, 16 blessés sont à déplorer, dont 6 parmi les forces de l’ordre et 10 parmi les manifestants (bilan provisoire).

Sa décision fait suite à de nombreux appels à manifester lancés sur les réseaux sociaux par les gilets jaunes. L’acte XI prévoit un rassemblement à 14 h au départ de la place de la Mairie de Rennes et à 18 h, place Sainte-Anne, pour une nuit jaune. Pour tout savoir sur les manifestations des gilets jaunes. Le périmètre concerné par la préfète est défini par les rues suivantes dans le périmètre : rue Gambetta, contour de la Motte, rue du Général Guillaudot, rue Lesage, rue de l’Hôtel Dieu, rue Legravend, boulevard de Chézy quai Saint-Cast, quai Duguay-Trouin, quai Lamartine, quai Châteaubriand.

 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire