CECI EST UN TEST 1
Archives Sport Stade Rennais

GILDAS : L’UN DES FONDATEURS DU RCK ET DE GALETTE SAUCISSE, JE T’AIME !

Ecrit par Dragan Brkic
test2

Il a la bobine d’un personnage de BD. Il a l’allure d’un héros de Franck Margerin. Discret, il n’est pas connu du grand public à l’exception bien sûr des anciens supporters du Stade Rennais, du secteur du handicap et des milieux écologistes (militant des verts).

                                     Supporter des Rouge et Noir !

Lui, c’est Gildas Courtet. En 1974, pour ses dix ans, il commence à fréquenter le vieux stade de la route de Lorient qui tient à l’époque à peine debout ! Mais qu’importe, il se prend de passion pour ce sport et, graal du graal “rouge et noir”, il intègre à l’âge de 15 ans la groupe de supporters “Allez Rennes”.  

“Je me souviens de cette époque fantastique”, confie-t-il. “Un soir, lors d’un déplacement à Marseille, mes copains ont chanté pour la première fois le chant Galette Saucisse je t’aime. Cela a débouché sur la création d’un groupe d’animation au stade avec mes deux potes Théo et Christophe.”

En 1991, le trio décide de créer le RCK (Roazhon Celtic Kop).  C’était le bon temps !” Mais plus de 30 ans après, Gildas tempère aujourd’hui sa passion immodérée pour le beau jeu. “Les mentalités ont changé dans le football. Les professionnels n’ont plus les mêmes relations avec les supporters. J’en veux pour preuve l’exemple de Sylvain Wiltord en 1997. Lors de son départ vers Bordeaux, il a craché sur le club parce qu’on lui reprochait de faire la fête à Rennes. Mais heureusement, les joueurs ne sont pas tous comme cela ! Jocelyn Gourvennec me saluait au marché des Lices, tout comme Laurent Huard et Cyrille L’Helgoualch..

                               L’investissement dans le handicap

En plus du football, Gildas a toujours été au service des handicapés depuis 28 ans. “Je travaille actuellement pour Philippe Thomas, réalisateur-producteur, infirme moteur cérébral et directeur du prochain festival Zanzan films.” Mais pas de quoi lui faire perdre de vue le ballon rond ! “Autrefois, les handicapés étaient parqués sur le bord de la pelouse par pluie et beau temps, il y a maintenant des espaces aménagés tant et si bien que vais de nouveau au stade avec un supporter handicapé nantais dont je m’occupe.” De quoi concilier l’amour du foot et son engagement !

A propos de l'auteur

Dragan Brkic

Écrivain, j'ai publié Le Petit Noir des Balkans, Prière d'insérer, La condition pénitentiaire, Footness et Comprendre la délinquance française.

Laisser un commentaire