Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités Commerces Restaurants & Bistrots

FERMETURE À 23 H : “LA BONNE DÉCISION AURAIT ÉTÉ DE S’APPUYER SUR LA COMPÉTENCE DES PATRONS DE BAR !”

test2

La décision de fermer les bars à 23 h, prise par la préfète Michèle Kirry, était au cœur des préoccupations des élus du conseil municipal. “On fustige une profession dont 95 % de ses acteurs sont des gens sérieux. On a encore une fois culpabilisé les patrons de bar et le monde de la nuit”, a martelé Loïck Le Brun, conseiller municipal de la droite. “La bonne décision aurait été de s’appuyer sur leur compétence, de leur dire que s’ils ne respectaient pas les règles de distanciation sociale, ils pourraient être immédiatement fermés.”

Face au rassemblement improvisé des fêtards en haut de la place des Lices, jeudi dernier (voir notre article), l’élu rennais pointe du doigt aujourd’hui les pouvoirs publics. Il fustige le “tâtonnement” des préfets français sur la fermeture des établissements partout en France. “Les patrons de bar ont fait leur boulot, la puissance publique ne l’a pas fait ! Les responsables de l’alcoolisation sur la place publique ne sont pas les cafetiers. Il faut avoir le courage de le dire. Madame la maire, je ne vous ai pas entendu le dire. Moi, je tiens à soutenir ces chefs d’entreprise dans un désarroi réel.”

Son intervention n’est pas restée sans réponse de la part de la maire, Nathalie Appéré. Elle a reproché à son contradicteur d’entonner des “petites musiques personnelles dans une période sanitaire compliquée”. Elle veut aujourd’hui privilégier le “dialogue” avec l’Agence régionale de santé, la préfète pour prendre des “décisions difficiles”. Les patrons de bars pourront se consoler…. Comme le souhaitait Carole Gandon (En Marche), la mairie a accepté jusqu’au 31 octobre la possibilité d’étendre leur terrasse sur la voie publique.

La phrase du jour : “il y avait une boite de nuit à ciel ouvert, en haut de la place des Lices”, ironise Loïck Le Brun.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire