21 C
Rennes
dimanche 14 juillet 2024
AccueilActualitésFAUT-IL VERSER DES SUBVENTIONS AUX ASSOCIATIONS QUI APPELLENT À LA VIOLENCE ? 

FAUT-IL VERSER DES SUBVENTIONS AUX ASSOCIATIONS QUI APPELLENT À LA VIOLENCE ? 

Ce lundi 15 mai 2023, au conseil municipal de Rennes, Charles Compagnon (Horizons) est monté au créneau contre Koulibalets (promotion de la danse au Blosne). « Cette association soutient activement un mouvement dangereux complice de Défense collective, lui-même, sous la menace d’une dissolution par l’État. Elle a relayé sur les réseaux sociaux son message appelant chacun à brûler ou à envahir le Parlement de Bretagne au moment des manifestations. Comment peut-on lui verser une subvention de 5000 euros ? », s’interroge-t-il. 

Représentant de l’opposition, Charles Compagnon estime cette aide contraire au Contrat d’Engagement républicain (CER), voté au conseil municipal du 5 décembre 2022. « La ville ne peut pas tenir un double langage. Celui qui consiste d’un côté à condamner les casses et celui qui attribue des subsides aux complices des organisateurs du “zbeul”, pour reprendre les mots exacts de l’association, La maison du peuple. »

Nous déplorons toutes les violences qui peuvent être faites dans notre ville », convient Benoit Careil.

En réponse, Benoit Careil (majorité municipale) fait valoir la liberté d’expression. « Les artistes sont des citoyens rennais », explique-t-il. « La ville ne demande pas quelles sont les opinions politiques des acteurs qu’elle soutient. Elle accorde des subventions au titre de l’art et de la culture et non au titre de leurs prises de position. Elle vient encourager la vie culturelle et un collectif qui a effectué un travail remarquable dans les quartiers. »

En écho à Benoit Careil, la maire Nathalie Appéré a rappelé son attachement indéfectible à la liberté d’association et d’expression. « En revanche, a-t-elle ajouté, les appels directs à la violence sont condamnables et susceptibles de condamnation. S’il devait y avoir un propos tenu par une association ou un individu, quel qu’il soit, qui relève d’une infraction pénale, cette affaire devrait être transmise au procureur. Pour ma part, je n’ai jamais eu la main qui tremble pour faire des signalements. Il appartient ensuite à la justice d’en décider. »

Mais le dossier n’en est pas resté là, lors du conseil municipal. Une élue Rozenn Andro est revenue sur le sujet. « Monsieur Compagnon, vos propos s’inscrivent dans un contexte national de défiance réelle envers les associations, notamment à l’occasion de la récente polémique sur les financements de la Ligue des droits de l’homme. Nous croyons que les associations, par leur projet, sont au contraire des artisans incontournables de la cohésion sociale, qu’elles forment des piliers indépendants et donc indispensables de notre démocratie. (…). Nous les soutenons parce qu’elles contribuent à une définition partagée de l’intérêt général. Elles enrichissent notre propre action publique par leur capacité de création d’innovation. Elles construisent avec nous le bien commun et la ville de demain. Dans le même temps, en leur reconnaissant la liberté d’expression, le plein pouvoir d’interpellation, bien sûr, dans le respect du cadre légal, nous valorisons leur fonction de contre-pouvoir démocratique. »

Des propos condamnés par Charles Compagnon. « Il y a une loi, il y a un texte qui s’appelle le contrat d’engagement républicain. Il a été voté, il faudra le détricoter quand vous serez majoritaire au niveau de l’Assemblée. Mais aujourd’hui, normalement, il me semble que la ville de Rennes devrait appliquer ce contrat. » L’opposition défendue par Charles Compagnon n’a pas pris part à l’adoption de la subvention. 

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

BETTON : ARMÉ D’ARTIFICE !

Ce week-end, en Ille-et-Vilaine, les célébrations de la Fête nationale du 14 juillet illuminent le ciel de plus de trente communes. Parmi les événements...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser