CECI EST UN TEST 1
Actualités

EUROVIA EN GRÈVE

test2

Le 5 octobre dernier, les membres du syndicat CGT Eurovia Bretagne et Pays de la Loire avaient débrayé pour décrocher de meilleurs salaires et de meilleures conditions de vie. Mais faute d’obtenir satisfaction auprès de leur direction, ce mardi matin, ils ont organisé une seconde manifestation avec d’autres syndicats et des salariés non syndiqués. “Nous demandons 300 euros d’augmentation par mois,” explique Sébastien Martin, l’un des grévistes. “L’an passé, c’était ridicule. Nous avions obtenu 0, 8 % de revalorisation salariale…” Hier matin, une quarantaine de salariés, principalement des ouvriers, a débrayé sur le site bruzois de l’entreprise. “En Bretagne, nous étions environ 120 grévistes en tout, à Lorient, Quimper et Bruz. Pour tous, les fins de mois deviennent difficiles face à l’augmentation de l’électricité, du gaz et des denrées alimentaires. Quand vous payez 200 euros de plein d’essence tous les mois pour se rendre au travail, cela devient tendu pour beaucoup de familles.” Dans les semaines qui viennent, le collectif de grévistes a prévu d’autres mouvements. Le groupe Eurovia est spécialisé dans les travaux publics et emploie 30 000 salariés dans le monde. “C’est une entreprise qui est loin d’être en difficulté,” assure un salarié. 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire