13.6 C
Rennes
lundi 27 mai 2024
AccueilActualitésEN FAVEUR DE LA PALESTINE, UN BLOCAGE À SCIENCES-PO

EN FAVEUR DE LA PALESTINE, UN BLOCAGE À SCIENCES-PO

Ce 30 avril 2024, les grilles de Sciences-Po Rennes sont recouvertes de banderoles et de drapeaux, aux couleurs de la Palestine. Depuis huit heures, ce matin, des étudiants en bloquent l’accès de l’établissement au moment même où des examens étaient prévus au sein de l’Institut d’études politiques. Ils ont pris leur décision au cours d’une réunion, tenue ce lundi, par l’assemblée générale Sciences-Po Rennes. « Nous avons investi les locaux pour une durée indéterminée, en solidarité avec le peuple palestinien qui subit depuis octobre d’insupportables massacres », a déclaré le groupe dans un communiqué.

Ce mouvement pourrait s’inscrire dans la durée. « L’AG de Sciences Po Rennes prend à la lettre le slogan de son établissement : une école humaniste (…) pour ensemble prendre soin du monde. À Gaza, les écoles et universités ont été détruites par les bombes. Le peuple palestinien a plus que jamais besoin d’étudiants mobilisés (…) pour se former sur la situation en Palestine, sur les luttes anti-impérialistes et “décoloniales”. L’occupation servira de support d’éducation populaire, en plus d’un socle de mobilisation ouvert à toute la communauté étudiante rennaise, que l’on invite à nous rejoindre. Le programme des événements et des conférences en amphithéâtre Arendt sera régulièrement donné sur Instagram. »

Les contestataires reprochent aux autorités « l’annulation de l’intervention de Jean-Luc Mélenchon prévue à Rennes 2, sous la pression de menaces dont ils ignorent toujours la matérialité.»

Pour rappel, le vendredi 26 avril, des étudiants de Sciences Po Paris ont occupé la rue devant leur établissement. Ils voulaient afficher leur appui au peuple palestinien et demander la fin des partenariats de l’école avec des entreprises promouvant la politique israélienne. À l’arrivée de militants pro-israéliens, les forces de l’ordre sont intervenues pour enjoindre aux manifestants de quitter les lieux. Le syndicat de droite UNI accuse l’administration de l’IEP de Rennes d’être « passive » sur X. En France, des établissements sont fermés aujourd’hui à Strasbourg et Toulouse pour les m^mes raisons. Photos Hardy.

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

SAINT-SYMPHORIEN : FEU DANS DANS UN RESTAURANT

Ce lundi 27 mai, à deux pas de Hédé, à Saint-Symphorien, au lieu-dit Ville-Neuve, le feu a pris dans un restaurant. Alertés vers quatre...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser