"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Sport

DU BASKET INTERNATIONAL À CESSON-SÉVIGNÉ

Ecrit par Dragan Brkic

Durant trois jours, le Glaz Arena de Cesson-Sévigné accueillait un tournoi international de basket féminin en présence de quatre équipes de très haut niveau : la Russie, la Serbie, la France et la Turquie. Mais entre la France et la Serbie, le public a assisté un match extraordinaire, ce dimanche. Il fut même tenu en haleine durant la quasi-totalité de la rencontre.

Les deux équipes ont rivalisé jusqu’à 1’30 de la fin. Les Bleues, emmenées par Ayayi, Chartereau, Miyem et Johannes, ont beaucoup axé leur jeu sur le physique, mais elles sont tombées, ce soir, sur une équipe de Serbie très bien organisée, qui a su jouer sur les rotations.  Les joueuses de la coache Marina Maljkovic, Brooks, Milic et Crvendakic, ont été performantes, voire excellentes. Mais Jelena Brooks (ex-Milovanovic), sur un panier primé, et l’expérimentée Ana Dabovic, ont su conclure un match très serré durant les deux mi-temps (46-47 pour la Serbie à la mi-temps).

La défaite pouvait paraître amère pour la jeune équipe de France, mais la Serbie méritait réellement de gagner. Quoi qu’il en ait été, le public était aux anges ce soir au Glaz Arena, rempli pour l’occasion par les amateurs de basket breton (4500 spectateurs). L’ambiance ressemblait vraiment aux grandes finales internationales, avec des centaines de drapeaux bleu-blanc-rouge qui flottaient dans l’air, et des “olas “, des chants et des clapping à ne plus en finir.  Score final : 90-83 pour la Serbie. La Russie et la Serbie finissent à égalité du tournoi international.

A noter sur vos tablettes : La coache Marina Dabovic est la fille du célèbre entraîneur serbe Božidar Maljkovic, ayant remporté à trois reprises la Coupe d’Europe de basket avec Jugoplastika Split, et surtout avec le CSP Limoges en 1993.

A propos de l'auteur

Dragan Brkic

Écrivain, j'ai publié Le Petit Noir des Balkans, Prière d'insérer, La condition pénitentiaire, Footness et Comprendre la délinquance française.

Laisser un commentaire