CECI EST UN TEST 1
Archives Stade Rennais

DEVANT NANTES : RENNES PRÉSERVE L’ESSENTIEL

test2
Pas de vainqueur hier soir à la Beaujoire dans le derby pour l’Europe. Les deux équipes se sont quittées sur un nul 1-1, après un match moyen techniquement mais fort en émotions. 

Bourigeaud, toujours élégant.

Sabri Lamouchi, le technicien rennais, avait tenté de déstabiliser son homologue nantais, Claudio Ranieri, en alignant une composition inédite. Contre toute attente, Mehdi Zeffane et Morgan Amalfitano, en cruel manque de temps de jeu, étaient titulaires. Malheureusement, le choix audacieux de l’ancien international français vire très vite à la catastrophe tant les Rennais sont dominés en première mi-temps.
En manque de justesse technique, les Bretons reculent à l’image du capitaine emblématique, Romain Danzé, en souffrance dans le couloir droit face à l’ailier burkinabé, Préjuce Nakoulma. L’argentin Emilliano Sala manque d’ailleurs d’ouvrir le score sur un centre venu de la gauche, mais sa reprise s’envole dans les travées de la Beaujoire.
                                 Un but nantais avant la pause
Avant la pause (41″), les Rennais cèdent sur un contre bien mené. Leur gardien tchèque Koubek ne peut rien sur un tir de l’ancien milieu de terrain d’Evian Thonon-Gaillard, Adrien Thomasson. Mais au retour des vestiaires, la donne change. Avertis à 4 reprises en première période pour leurs excès d’agressivité, les Nantais se retrouvent à 10. Sala écope en effet d’un deuxième carton jaune après une semelle sur James Léa-Siliki.
Sur un nouveau contre, les canaris se retrouvent en supériorité numérique mais Koubek sauve les siens d’une double parade miraculeuse. La chance des Nantais est passée. Emmenés par un Bensebaini excellent et très porté vers l’avant, les Rennais poussent pour arracher l’égalisation. Ils retrouvent même du liant avec les entrées de Sakho, Hunou et Gourcuff.
Le Rennais Lea-Siliki trouve enfin la faille d’une frappe du gauche légèrement déviée par Nicolas Pallois. Le Francilien formé au club délivre les nombreux supporters rennais ayant fait le déplacement (81″). Le gardien roumain des canaris, Tatarusanu, en état de grâce, empêche ensuite Kahzri puis Gnagnon de donner la victoire aux rouges et noirs. Les deux équipes prennent 1 point qui comptera dans la course à l’Europe. Rennes préserve sa 5e place avant les matchs contre Saint-Etienne, Nice et Montpellier. Les Rouge et Noir sont toujours invaincu sà Nantes depuis 2005. 
 
Réaction Lamouchi: “Ce n’est pas un derby qui restera dans les annales ! J’ai trouvé le niveau technique très faible, peu de jeu… En première mi-temps, on n’a pas fait trois passes d’affilée. On a peut-être été pris par l’émotion. On prend le but au moment où on était peut-être un peu mieux dans la partie. On aurait pu en prendre un deuxième juste avant la mi-temps. À la mi-temps, on fait une petite correction, histoire de réagir et d’avoir une maîtrise un peu plus significative au milieu du terrain. Il y en a eu un peu moins de déchet, mais il y en a eu encore beaucoup trop à mon goût. Le carton rouge change la donne, nous permet d’avoir une maîtrise totale sur la seconde période. On se crée deux belles occasions, on revient justement au score. Il y avait la place pour, peut-être, marquer le second, mais la deuxième période a été bien meilleure.”
 
Feuille de Match. Stade de La Beaujoire – Louis Fonteneau. Affluence : 32 441 spectateurs. Arbitre : Benoît Bastien. Buts : Léa Siliki (81e) pour Rennes. Thomasson (42e) pour Nantes. Avertissements : D. Sakho (68e), Prcić (71e) à Rennes. Nakoulma (29e), Sala (40e), Girotto (43e), Thomasson (43e), Ngom (90e+1) à Nantes. Expulsion : Sala (47e) à Nantes. Stade Rennais FC : Koubek – Danzé (D. Sakho, 46e), Gélin, Gnagnon, Bensebaini – Zeffane (Hunou, 68e), Prcić, Léa Siliki, Bourigeaud – Amalfitano (Y. Gourcuff, 60e), Khazri. Entraîneur : Sabri Lamouchi. FC Nantes : Tătăruşanu – Awaziem, Djidji, Pallois, Lima – Iloki, Girotto (Rongier, 77e), A. Touré, Thomasson (El Ghanassy, 89e) – Nakoulma (Ngom, 83e), Sala. Entraîneur : Claudio Ranieri.

A propos de l'auteur

PAUL-ARTHUR CERTAIN

Laisser un commentaire