CECI EST UN TEST 1
Actualités Patrimoine

DES BELLES LETTRES POUR L’OPÉRA !

test2

L’Opéra est occupé depuis le 12 mars par les intermittents du spectacle. Mais avez-vous constaté du neuf sur la façade de notre grande salle culturelle en dehors des banderoles revendicatives ? La plupart d’entre nous, non ! Mais en cherchant bien, on y remarque cinq lettres formant le mot “opéra” et en l’occurence la nouvelle identité culturelle du lieu. Pas de chance en revanche pour la communication du lieu ! Ce nouveau lettrage passe du coup un peu inaperçu…

L’opéra de Rennes, situé sur la place de la mairie, fut dessiné par Charles Millardet (1800-1847) et érigé par Pierre Louise (1792-1841). Inauguré le 29 février 1836, ce théâtre est construit dans un style néoclassique et possède une magnifique salle à l’italienne. Pendant de l’hôtel de ville de Jacques Gabriel, cet opéra reçut, au début du XXe siècle, un décor peint signé par Jean-Julien Lemordant, qui fut installé au plafond.

Commandée à l’artiste par la mairie de Rennes en 1912 dans le cadre des grands travaux engagés par le maire Jean janvier, l’œuvre fut mise en place en 1914. L’artiste breton représente ici un “cortège des Panathénées de la Bretagne”, selon Georges Huysman, directeur général des Beaux-Arts. En d’autres mots, il redonne vie à une grande ronde composée d’une douzaine de danseurs vêtus de costumes de Plougastel, de Fouesnant, Quimper et Pont-l’Abbé.

“Le choix fait par l’artiste de représenter des danseurs bretons plutôt que d’évoquer la danse par le langage allégorique et mythologique alors en vigueur dans le décor public, ainsi que l’emploi de couleurs vives et contrastées, furent loués par la critique », explique aujourd’hui le musée des Beaux-Arts de Rennes, qui possède et expose quelques esquisses préparatoires de l’œuvre.

 

 
 
 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire