CECI EST UN TEST 1
Actualités

DES ASSOCIATIONS DEMANDENT LE RELOGEMENT ET LA RÉGULARISATION DES MIGRANTS OCCUPANT LE GYMNASE

test2

Ce samedi 15 janvier, l’inter-organisation de soutien aux personnes exilées a réquisitionné le gymnase de la Poterie, rue de Vern, à Rennes. Il tenait à y loger plus d’une centaine de personnes sans logement. Après le campement des Gayeulles, l’accueil dans les locaux associatifs des Éclaireurs et Éclaireuses de France à Thorigné-Fouillard, cette action reste une solution d’urgence dont personne ne peut se satisfaire. “L’État et les collectivités locales doivent trouver, au plus vite et sans conditions, des solutions d’hébergements pour toutes ces personnes et familles. L’accès à un logement est un droit fondamental qui conditionne l’exercice de nombreux autres droits, comme celui de pouvoir suivre une scolarité normale.” 

Ce comité est soutenu par de nombreuses organisations syndicales (CGT Éduc’action 35, UD CGT 35, CNT-STE 35, UL CNT 35, SNFOLC 35, FSU 35, Solidaires 35 et SUD Éducation 35 ). Il demande la mise à l’abri de toutes les personnes et familles à la rue, en dépit de leur statut, des logements dignes et pérennes pour toutes et tous, la régularisation de toutes les personnes sans-papiers et le droit aux personnes sans papiers de travailler pour pouvoir vivre. Mais face à la souffrance de ces migrants, le Rassemblement national tente une récupération politique. “Une nouvelle fois, un groupuscule de militants d’extrême-gauche a pris possession d’un gymnase de la ville de Rennes pour y installer des migrants”, explique-t-il dans un communiqué.  

“On ne peut se satisfaire de voir des enfants dans un gymnase,” confie un militant associatif.

“La maire socialiste de Rennes, comme d’habitude, se couche lamentablement devant le fait accompli. Comme d’habitude, on note également le silence assourdissant lors du Conseil municipal de ce 17 janvier de la pseudo « opposition » de Carole Gandon (LREM) et du groupe centriste Modem-LR de Charles Compagnon ! Les familles rennaises, elles, sont de nouveau prises en otage par l’occupation illégale d’un bâtiment public pourtant utilisé par des associations sportives et par des scolaires ! L’impuissance du gouvernement, la complicité des élus rennais et l’irresponsabilité de quelques militants d’extrême-gauche ne doivent pas restreindre les libertés des Rennais, en l’occurrence celle de jouir d’un équipement sportif financé par leurs impôts !   Le Rassemblement Pour Rennes condamne une nouvelle fois cette installation forcée de clandestins !”

Face à la détresse d’enfants et de familles, le Rassemblement national choisit son camp, celui de l’ostracisme d’une population en souffrance. Il préfère à la charité chrétienne, à la charité tout court, le visage d’un mouvement aujourd’hui bien peu soucieux de la condition humaine. En 2019, la mairie de Rennes avait demandé l’expulsion de migrants installés dans le même gymnase. Elle demandera a priori l’expulsion à condition que l’Etat trouve des solutions de relogement.

Au sujet de notre position sur le squat du gymnase de la Poterie par des migrants, Le Rassemblement national a tenu à réagir dans nos colonnes “en fin d’article non en journaliste mais en militant, ce que nous regrettons. Vous nous accusez d’ostraciser une population en souffrance » et de « préférer à la charité chrétienne, à la charité tout court, le visage d’un mouvement peu soucieux de la condition humaine.»  Rien que ça ! 

Nous retrouvons dans vos accusations la sempiternelle moraline larmoyante, le discours culpabilisateur cher à la gauche alors que nous n’avons que fait que rappeler une évidence : les clandestins et déboutés du droit d’asile doivent être expulsés ! Ces migrants sont pour la plupart déboutés du droit d’asile. En clair : Ils ont fait une demande d’asile, ont été pris en charge par les contribuables pendant le temps de l’examen de leur demande et l’Etat français a jugé finalement qu’ils ne pouvaient obtenir le statut de réfugié politique parce qu’ils ne sont pas réellement en danger dans leur pays ! Ces migrants viennent pour la plupart d’Albanie, de Géorgie et de Tchétchénie…

Au sujet des migrants mineurs, l’ex Procureur de la cour d’appel de Rennes, Jean-François Thony, le dit lui-même : “Le système protecteur français est exploité”. Arrêtons de prendre les Français pour des imbéciles ! Arrêtons de jouer constamment sur l’émotion en oubliant totalement la raison !  S’en suit, évidemment, l’habituelle accusation simpliste en « inhumanité » : disons-le très clairement : les humanistes ne sont pas ceux qu’on croit. 


Les inhumains sont ceux qui permettent in fine ces situations misérables ! Les inhumains sont ceux qui attirent toujours plus de migrants, qui les poussent au déracinement, à quitter leur terre, leurs familles, en leur laissant croire que l’Europe est un Eldorado ! Les inhumains sont ceux qui incitent toujours plus de migrants à tenter la traversée des dangereuses routes de l’exil au péril de leur vie ! La gauche et l’extrême-gauche se plaignent des morts en Méditerranée ? Ce sont les leurs !  Les inhumains sont ceux qui se rendent complices de fait du business des mafias de passeurs et des réseaux d’esclavagistes !

Les inhumains sont ceux qui envoient le signal en Afrique comme ailleurs de l’accueil illimité comme si nous n’avions pas déjà assez de travail pour accueillir dignement les 300 000 sans domicile fixe et 2 millions de travailleurs pauvres en France dont beaucoup survivent dans leur voiture !  Les inhumains sont ceux qui prétendent être les pseudos sauveurs de la misère du monde mais qui sont bien incapables de se révolter pour la misère qui existe ici, en bas de chez nous et contre laquelle rien n’est fait ! Emmanuel Macron a fait la promesse qu’il n’y ait plus aucun SDF à la fin de son mandat…là encore, l’échec est total ! 

Puisqu’on nous oppose la charité chrétienne: Les pseudo « belles âmes » qui se disent « humanistes » devraient écouter le cardinal guinéen Robert Sarah : « Il y a une triple trahison : on arrache des jeunes d’Afrique, des forces vives qui pourraient développer le continent, des organisations humanitaires sillonnent l’Afrique pour pousser de jeunes hommes à la fuite en leur promettant des vies meilleures en Europe et on n’agit pas contre les passeurs. Il faut prendre le mal à la racine ! » L’extrême-gauche et la gauche pleurent sur la situation de ces migrants installés dans ce gymnase. Ce sont eux les premiers responsable ! “Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes.” disait Bossuet. 

Nous pourrons croire à leurs belles histoires de faux « humanistes » quand ces mêmes militants aideront ces populations chez elles, à développer leur pays, en les aidant à construire leurs projets et leur avenir auprès des leurs ! Pour que cessent ces situations misérables appelées à se répéter à l’infini, il est enfin temps d’agir avec raison et fermeté et de cesser l’appel d’air !”

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire