CECI EST UN TEST 1
Actualités Sport

DERBY BRETON : L’AURORE DE VITRÉ REMPORTE À L’ARRACHÉ

Ecrit par Dragan Brkic
test2

Vendredi soir, dans une salle de Colette Besson bien remplie, l’Aurore de Vitré basket s’est imposé de justesse face à l’URB (67-70). Le match fut haletant, à l’exemple des nombreux derbys précédents. Il a été marqué par des variations significatives durant toute la rencontre. 

L’équipe vitréenne semblait avoir pris le dessus avec 17 points d’avance dans le deuxième quart-temps. Après avoir joué très large pour trouver des espaces, elle affrontait des Rennais plutôt fébriles en défense et hésitant en attaque. 

Mais très vite, la formation rennaise revenait et reprenait la main sur la rencontre en augmentant l’intensité défensive, en servant mieux l’intérieur Condé et en réalisant des shoots dans le timing à l’exemple d’un Guillaume Mérie en grande forme. Ils ont même mené de 10 points à la 32ème minute (62-52). 

On a alors cru que le match était dans la poche des Rennais. Mais c’était sans compter sur l’opiniâtreté collective des « verts » et leur joueur phare, l’américain Derric Jean, qui marqua 16 de ses 18 points en 2ème mi-temps ! L’équipe rennaise ne sut pas (ou ne put) réagir à temps en raison peut-être de rotations trop tardives, voire précipitées. 

En dépit d’une assez bonne prestation, l’équipe rennaise marque donc le pas avec 3 défaites consécutives. Il leur faudra retrouver confiance en s’appuyant plus sur le collectif et la constance dans le jeu.

A l’occasion de cette rencontre s’est déroulé un hommage à l’ex-basketteur rennais Philippe Tardif. Celui-ci vient en effet de décéder subitement fin août ! Durant ce derby, une quarantaine d’anciens joueurs et d’amis rennais se sont retrouvés dans un coin de tribune, derrière les panneaux, sous la houlette de Benoît Lavenne, qui a organisé en parallèle un don caritatif à l’endroit de l’ARSEP, une association luttant contre la sclérose en plaque.

Un hommage à Philippe Tardif

Philippe Tardif avait commencé sa carrière au SC du Rheu puis était parti très jeune au CPB sous la houlette de Jacques Galisson. Il a ainsi évolué une dizaine d’années en nationale 3. Il aurait même pu tenter sa chance au plus haut niveau, avec Le Mans BC notamment, mais ses études de médecine l’en ont empêché. Ensuite, il a terminé sa carrière au COP Pacé. “C’était un joueur très élégant, comme il était dans la vie d’ailleurs”, reconnaît un de ses anciens coéquipiers, très marqué par ce décès.

D’autres anciens joueurs, comme Joël Hüet, retiennent son caractère jovial. Il était par ailleurs médecin du sport et était engagé dans l’humanitaire. Parmi les joueurs présents, il y avait Patrice Sclear, Christian Beuchet, l’ex-membre de l’équipe de France Bruno Lejeune, et Philippe Brié pour ne citer qu’eux…

 

A propos de l'auteur

Dragan Brkic

Écrivain, j'ai publié Le Petit Noir des Balkans, Prière d'insérer, La condition pénitentiaire, Footness et Comprendre la délinquance française.

Laisser un commentaire