20.5 C
Rennes
samedi 13 juillet 2024
AccueilActualitésCOVID : 25 000 ARRÊTS DE TRAVAIL POUR GARDE D’ENFANT EN ILLE-ET-VILAINE

COVID : 25 000 ARRÊTS DE TRAVAIL POUR GARDE D’ENFANT EN ILLE-ET-VILAINE

« Sans être au front, explique la directrice de la Caisse primaire d’assurance maladie d’Ille-et-Vilaine, Claudine Quéric, nous sommes derrière les soignants en seconde ligne. Nous assurons les paiements des actes de santé et tous les changements de réglementation ; et en cette période, il y en a eu beaucoup ! « 

Grand changement de la crise : les arrêts dérogatoires !

Durant la crise, la Caisse primaire d’assurance maladie a financé à titre exceptionnel des arrêts pour garde d’enfants (25 000 en Ille-et-Vilaine) ou encore pour les personnes vulnérables (3000). « C’est une première ! Depuis le confinement, nous assurons le paiement des arrêts pour d’autres raisons que la maladie ! », martèle la directrice.  

Pour couvrir ces interruptions de travail dérogatoires, la CPAM a déboursé 20 millions d’euros en deux mois. « Nous avons certes une augmentation des dépenses liées au covid (surtout sur les arrêts de travail). Mais malheureusement, beaucoup de Français ont renoncé aux soins ordinaires. Depuis quelques temps, il y a une chute spectaculaire des consultations chez les médecins et de nombreux établissements ont décalé des opérations. »

Il n’y a pas que le Covid !

Cette chute serait préoccupante pour la suite. « Il n’y a pas que le Covid ! Des personnes souffrant de pathologies chroniques ont besoin de soins réguliers. Si elles ne prennent pas leurs médicaments ou ne suivent pas leurs traitements, les risques sont graves ! Nous craignons des dégradations de santé. Cette moindre dépense nous cache peut-être des mois à venir beaucoup plus coûteux. »

Depuis le 1er mai, les parents contraints de garder leur enfant ou les personnes vulnérables ont basculé dans un dispositif d’activité partielle financé par l’Unedic et l’Etat. En revanche, les travailleurs indépendants, travailleurs non-salariés agricoles, artistes auteurs, stagiaires de la formation professionnelle et dirigeants de société relevant du régime général, sont toujours concernés par le dispositif d’arrêt dérogatoire (garde d’enfants et personnes vulnérables) s’ils ne peuvent pas reprendre leur activité professionnelle.

L’assurance maladie est aujourd’hui au cœur du système de santé. « Nous assurons la couverture maladie, maternité, accident du travail et décès pour la quasi-totalité de la population d’Ille-et-Vilaine. Chaque jour nous dépensons 11 millions d’euros pour le financement des actes de santé et les établissements de santé. Pas un sujet de santé qui ne nous concerne pas ! »

Le chiffre du jour : la CPAM répond à 4000 mails par jour.

Jean-Christophe COLLET
Jean-Christophe COLLET
J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

// Dernières nouvelles publiées

DOUBLE DÉFENESTRATION TRAGIQUE À RENNES : L’ENQUÊTE EN COURS POUR RECHERCHER LA CAUSE DE LA MORT

Ce vendredi 12 juillet, vers 17 h 25, un drame tragique s’est déroulé à l’angle de la rue du Docteur Francis Joly et du...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser