maroquinerie artisanale

CECI EST UN TEST 1
Actualités coronavirus

COVID 19 : LE POINT SUR LA SITUATION

test2

La prise en charge des patients Covid-19 à l’hôpital en Bretagne est actuellement la suivante  :103 en hospitalisation conventionnelle, 38 en service de réanimation, 12 en soins de suite et réadaptation. 28 décès à déplorer dans le cadre des prises en charge hospitalière. 99 personnes sont retournées à domicile. Au CHU de Rennes, 124 patients sont pris en charge et suivis, soit en hospitalisation ou encore à domicile. 26 patients sont hospitalisés dont 8 en réanimation médicale et 16 hospitalisation conventionnelle. 24 patients sont ressortis depuis le 28 février.

Le nombre de cas de Coronavirus Covid-19 confirmés en Bretagne par diagnostic biologique (PCR) depuis le 28 février est de 603, ainsi impartis : 206 personnes résidant dans le Morbihan, 143 personnes résidant dans le Finistère, 135 personnes résidant en Ille-et-Vilaine et 47 personnes résidant dans les Côtes d’Armor. 

Parmi les cas confirmés, 24 personnes ne résidant pas en Bretagne sont confirmés. 48 personnes, qui ont fait l’objet de prélèvements biologiques dans les centres hospitaliers de Lorient, Morlaix, Pontivy, Saint-Malo, Rennes, Brest ou Quimper mais dont les départements de résidence ne sont actuellement pas encore connus.

                             Le tabac : un grand risque

L’épidémie de Covid-19 amène à s’interroger sur les interactions entre l’infection et les consommations de substances psychoactives. « La consommation régulière de produits inhalés (tabac, cannabis, cocaïne, crack, etc.) augmente le risque d’infection et de forme sévère », explique la préfecture. « Chez certains, de telles consommations sont responsables d’une toux qui par elle-même favorise la transmission du virus à son entourage, y compris en cas d’infection sans symptôme ;

En cette période d’épidémie, il est important de veiller à protéger vos poumons et ceux des personnes qui vivent avec vous ; ne pas partager les cigarettes ou tout autre produit/matériel et laver les mains avant et après toute consommation. Par ailleurs, il est recommandé aux fumeurs qui sont en cours de traitement de substitution nicotinique de contacter leur médecin traitant ou la pharmacie afin d’organiser la continuité de suivi et de traitement.  

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire