"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Sport

CONSTANT RÉBILLON : 65 ANS DE PASSION SPORTIVE !

Ecrit par Dragan Brkic

Outre son activité professionnelle, Constant Rebillon est surtout connu dans le département pour son investissement dans le football et le basket. Il a même décroché la médaille d’argent de la Jeunesse et des sports des mains de Monsieur Mehaignerie. Soixante-cinq que cela dure ! Ce qui méritait un petit papier…

                                                 Une jeunesse rennaise

“Je suis né en 1940 à Rennes”, explique-t-il. “Mais très vite, mes parents m’ont envoyé à Mézières-sur-Couesnon pour me protéger de la guerre.” Une fois le conflit terminé, Constant effectue sa scolarité à l’école de la rue Vaneau, au collège de la rue d’Echange, et à Monfort-sur-Meu en internat. “Ensuite, j’ai intégré le centre de formation des apprentis boulevard Laënnec en alternance dans l’entreprise d’électricité Caillot. C’était une autre époque. La vie se déroulait plus lentement et sereinement à l’inverse du modernisme actuel. Il n’y avait pas de circulation automobile. On allait à la fête foraine sur le Mail et au Vélodrome pour y fêter la jeunesse.”

Entré par concours à 18 ans comme électricien à la SNCF, comme son père, il est nommé à Vitré en 1958. Ce changement de ville, voisine de Rennes, laissera une trace durable dans sa vie. De là-bas, il part effectuer son service militaire de 28 mois où il passe par Epinal, le Mont Valérien, l’Allemagne et l’Algérie. Au retour, Constant tombe très vite amoureux du sport. Il joue dès 1954 à l’Avenir de Rennes en compagnie du célèbre Jacques Guénée (qui tint le garage Alfa Roméo rue de Brest). Puis il devient arbitre régional et crée en 1963 le club de basket de Pocé-les-Bois. “Le comte du Pontavice m’avait demandé de créer une animation sportive dans ce bourg de 482 habitants. J’ai pensé au basket car il n’y avait pas besoin de beaucoup de joueurs.”

                      Un amoureux inconditionnel du foot et du basket

Mais Constant ne se limite pas à la balle orange. Dès 1958, il joue à l’AS Vitré au foot. Très vite, il devient le secrétaire de l’ASV et le trésorier du club des supporters. Puis il est élu au Comité du district en 1972,  devient vice-président en 2000 et membre de plusieurs commissions à la ligue de l’Ouest. Dans la famille Rébillon, les quatre fils, Jérôme, Thierry, Vincent et Bruno, sont d’ailleurs tous footballeurs. L’un d’entre eux, Thierry, est entraîneur de la réserve de l’AS Vitré.

De quoi à donner à Constant un regard lucide sur l’évolution du foot.”J’ai connu le stade de la route de Lorient uniquement avec des gradins, sans tribunes derrière les buts. Àcôté, il y avait un terrain de basket sur lequel jouait le Stade Rennais basket. Ces sports ont bien changé ! Le basket et le foot sont bien plus physiques. Au foot, on laisse le jeu se dérouler et c’est moins haché qu’avant.”

On pourrait écouter cet amoureux inconditionnel du sport et des cités rennaise et vitréenne encore de nombreuses heures. Médaillé à plusieurs reprises de la Jeunesse et Sports, de la FFF, de la ligue de Bretagne et du district 35, l’homme, le sportif, le dirigeant, inspire le respect. Grâce à cette envie d’exister sportivement, il vit toujours sa passion footballistique avec les yeux émerveillés qu’il avait dans les années 40 et 50… 

A propos de l'auteur

Dragan Brkic

Écrivain, j'ai publié Le Petit Noir des Balkans, Prière d'insérer, La condition pénitentiaire, Footness et Comprendre la délinquance française.

Laisser un commentaire