CECI EST UN TEST 1
Brèves

CONNAISSEZ-VOUS RENNES LES BAINS ? 

test2

En Occitanie, plus précisément en pays cathare, une ville porte le nom de Rennes… les Bains ! Jumelé avec notre belle cité, notre presque homonyme est une station thermale, spécialisée en rhumatologie et dans les traumatismes articulaires. « La réputation de Rennes-les-Bains est célébrée depuis l’exploitation des eaux thermales par les Gallo-Romains, lors de la conquête par le proconsul romain Domitius du Languedoc (Les Volsques). C’était alors une station thermale importante de la Gaule narbonnaise. Elle l’est restée depuis grâce à son établissement thermal”, explique la brochure touristique.

Les sources chaudes, au nombre de cinq, produisent une eau dont la température varie entre 34 °C et 44 °C.

Bien moins peuplée que Rennes (201 âmes), Rennes-les-Bains (provenant du nom Rhedae) compta jusqu’à 522 âmes en 1836. Ses habitants se font appeler les Rennois (pour ne pas confondre avec les Rennais !). Cité de caractère, elle est appréciée pour son patrimoine naturel (Natura 2000), abritant une avifaune riche et variée : busards, aigle royale, circaète jean-le-blanc… 

Dans ce village thermal (le seul dans l’Aude), les visiteurs découvriront l’église paroissiale où l’énigmatique Abbé Boudet, auteur de La Vraie Langue celtique et le cromleck de Rennes-les-Bains, a officié au XIXe siècle. Cet édifice est dédié à saint Nazaire et saint Celse, deux martyrs chrétiens ayant vécu sous le règne de Néron.

Déjà cité en 1162, le bâtiment fut remanié plusieurs fois au fil du temps, avec au nord, le presbytère et au sud-est, le cimetière au fond duquel coule la Sals. En surplomb de cette rivière, le jardin du docteur Paul Courrent peut offrir un délicieux moment de détente et de fraîcheur. «Une stèle représente le médecin qui contribua grandement au développement et à la réputation de la station thermale. Son souvenir est célébré tous les ans au mois d’août lors de la Fête des baigneurs,» précise l’office de tourisme.

Le jardin du docteur Paul Courrent.

À deux pas, les Bains doux (température de 38°) sont une source chaude accessible gratuitement et en plein air. Elle était captée par l’établissement éponyme qui soulageait jadis les douleurs articulaires ainsi que les affections de la peau. Elle fut nommée également Bains des Ladres ou Bains des délices. Après ce moment thermal, il sera temps de sustenter gaiement en découvrant la gastronomie locale. On vous conseille les pébradous (gâteau apéritif), la fricassée de Limoux (plat à base de porc), le Saint-Martin (brioche sucrée), le biscotin d’Alet (nougat) le tout est accompagné d’AOP Limoux et AOP Malepère !

Rennes-les-Bains est le point de départ de la découverte de l’arrière-pays audois (châteaux cathares [Arques], l’Abbaye d’Alet les Bains). Nichée dans la vallée de l’Aude, elle est enserrée entre le Mont Cardou (796 m) et le pic de Bugarach (1231 m) où l’on peut faire de magnifiques ranndonées. Un marché est organisé à Rennes-les-Bains, tous les mardis, jeudis et samedis matin. Pour plus de renseignements : office de tourisme du Limouxin, 7 avenue du Pont de France, 11300 Limoux. 04 68 31 11 82. Mail : [email protected]

Infos + : la place des Deux Rennes est appelée ainsi, car Rennes-les-Bains est jumelée avec Rennes en Bretagne depuis 1986. Non loin, la rue centrale abrite de nombreux commerces, dont une librairie, une miellerie, une société de production et de distribution de films.

Fontaine des amours.

Infos ++ : Dans le parc de la Reine, des fouilles archéologiques effectuées en 1993 attestent une activité thermale; utilisant à la fois l’eau de la Sals et celle de la source de la Reine dès la fin du premier siècle av. J.-C..

Fauteuil du diable.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire