15.9 C
Rennes
lundi 22 juillet 2024
AccueilActualitésCHRONIQUE D’UNE VIOLENCE ROUTIÈRE

CHRONIQUE D’UNE VIOLENCE ROUTIÈRE

Comme tous les mercredis, ce 15 novembre 2023, Julie (prénom d’emprunt) revient d’une activité sportive avec sa fille âgée de quatre ans et demi. Route de Lorient, en direction du centre-ville, elle s’arrête à un feu rouge. Quelques secondes plus tard, elle entend un grand choc. « Je n’ai pas trop vu ce qui s’est passé », explique-t-elle. « J’ai eu juste le temps de dire à mon enfant : attention. Une voiture nous avait percutées à une vitesse excessive. »

Julie n’est pas la seule traumatisée. À côté d’elle, sur la voie de bus, une autre jeune femme tente de reprendre ses esprits. « Elle a été victime du même conducteur, pour un refus de priorité, à mon avis. » Immédiatement, la mère de famille essaie de joindre la police face à l’énervement du chauffard. « Il tentait violemment de l’extirper de son véhicule. Elle s’est accrochée désespérément à son volant. »

Derrière, des automobilistes s’impatientent. « Ils commençaient à klaxonner », explique Julie. « Mais je ne voulais pas bouger de peur que l’homme s’en aille. Je désirais dresser un constat. » Finalement, l’irascible personnage (après avoir menacé les deux femmes avec son triangle de sécurité) remonte dans sa voiture et s’échappe à toute allure en grimpant sur un trottoir.

Devant ce comportement agressif (et c’est un euphémisme), Julie tient à témoigner. « J’ai eu peur pour ma fille. Ce type d’individus ne savent pas ce qu’ils font. Ils mettent la vie des autres en danger. Je n’ose imaginer s’il avait perdu le contrôle de son auto. Devant nous, des gens attendaient sous un arrêt de bus ! À la vitesse où il arrivait, il n’était pas du tout maître de son véhicule. On a évité le pire ! »

Depuis, l’individu est recherché par les policiers. « C’est une triste expérience », ajoute Julie. « Il y a quelques années, j’ai perdu mon frère dans un accident et pour moi, c’est un réel traumatisme. Tous les jours, je prends ma voiture comme tout le monde, sans penser au danger. J’ai confiance en moi, mais malheureusement, je n’ai pas toujours semblable sérénité pour les autres. Quand j’emprunterai la semaine prochaine la même route, que va-t-il se passer ? »

Infos + : interrogée, la police constate de plus en plus de violences routières, sans qu’un nombre exact de faits ne puisse être déterminé. « La civilité est de mise sur la chaussée », rappelle une policière.

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

DES BOÎTES SOUS CLEFS

Les propriétaires de logements destinés à la location saisonnière laissent souvent les clefs de leurs appartements dans de petits coffres-forts, fixés sur le mobilier...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser