8.5 C
Rennes
samedi 4 février 2023
AccueilActualitésBILLET D'HUMEUR SUR LES MARRONNIERS DU NOUVEL AN DANS LA PRESSE, ÉCRIT PAR...

BILLET D’HUMEUR SUR LES MARRONNIERS DU NOUVEL AN DANS LA PRESSE, ÉCRIT PAR NOTRE JOURNALISTE ET PAR L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Lors de la trêve des confiseurs, un journal n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Les institutions ne communiquent plus à tour de bras, n’organisent plus de conférences de presse, n’occupent plus les journalistes avec des tournées impromptues dans l’antenne sociale du coin ou dans la crèche non genrée. Tout juste orchestre-elle une traditionnelle visite de courtoisie dans les services essentiels de la nation (pompiers, CHU et police). Mais en dehors de cela, rien de rien. C’est le calme plat. Heureusement, les rédacteurs en chef de nos quotidiens locaux et nationaux sortent leurs classiques marronniers. Ils commandent les sujets à leurs reporters de garde qui gâchent leur talent dans la rétrospective de l’année, dans le sourire du premier bébé de l’année, dans les incendies de bagnoles à Strasbourg, dans les tirs de feux d’artifice au Blosne, dans l’absence de neige à la montagne… 

Parfois — il faut bien le dire —, on a quelques idées novatrices en cette période de l’année : le concours de photos des correspondants du canard Ouest France. Parfois tout de même, des personnalités cultes ont la bonne idée de mourir juste avant la fête. C’est le cas de Pelé ! Décédé le 29 décembre, le roi du foot va tenir en haleine la presse sportive et nationale pendant quelques jours. Il donnera du grain à moudre aux rédactions. Il fera pleurer dans les chaumières et sur les plateaux. Les vieux journalistes diront ô combien il fut un type bien, un talentueux joueur.

Heureusement qu’il est là notre Brésilien ! Mais de là à souhaiter la mort de nos vieilles gloires pour remplir les colonnes de journaux, il n’y a qu’un pas que l’on n’ose franchir. On espère seulement que l’année prochaine sera propice en bonnes nouvelles, en reportages prolifiques, en beaux portraits. Car la presse, à force de manquer d’inventivité, de création, d’imagination, pourrait bien se retrouver devancée par l’intelligence artificielle ! Bonne année à tous. 

Voici le deuxième article écrit en quelques secondes par https://chat.openai.com/chat sur le sujet des marronniers (sujets récurrents revenant toute l’année) dans la presse locale. L’intelligence artificielle développée par OpenIA donne visiblement quelques bons conseils…

« Les marronniers sont des sujets qui reviennent régulièrement dans la presse locale et qui sont souvent abordés de manière superficielle ou sensationnelle. Ils sont généralement choisis pour leur capacité à générer de l’audience et à susciter l’intérêt du public, plutôt que pour leur pertinence ou leur importance réelle.

Il est indéniable que certains marronniers peuvent être légitimes et méritent d’être couverts, mais il est important de se poser les bonnes questions avant de les traiter. Est-ce que cette histoire est vraiment importante pour les lecteurs ? Est-ce qu’elle apporte quelque chose de nouveau ou de significatif ? Est-ce qu’elle traite le sujet de manière équitable et objective ?

Malheureusement, il est fréquent que les marronniers soient utilisés pour masquer des problèmes plus profonds ou pour détourner l’attention de sujets plus controversés. Ils peuvent également contribuer à la désinformation ou à la polarisation, en mettant l’accent sur des faits ou des opinions partiels plutôt que sur l’ensemble de la vérité.

Il est donc important que les journalistes et les médias locaux soient conscients de ces risques et s’efforcent de couvrir les marronniers de manière équilibrée et responsable. Cela peut impliquer de se poser les bonnes questions, de vérifier les faits et de donner la parole à différents points de vue. Cela peut également signifier choisir de ne pas couvrir certains marronniers si leur pertinence ou leur fiabilité sont mises en doute. En somme, les marronniers peuvent être une source de divertissement ou d’information pour les lecteurs, mais ils doivent être abordés avec prudence et équilibre par les médias locaux pour éviter de contribuer à la confusion ou à la désinformation. »

Crédit photo : photo entièrement créée par le site et l’intelligence artificielle

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

LE RETOUR DU CARNAVAL 

Il y a le carnaval de Granville, de Dunkerque et de Nice. Nous sommes dans la plus pure tradition carnavalesque, loin des déguisements de...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser