CECI EST UN TEST 1
Actualités Archives Stade Rennais

BEN ARFA : LE “MESSIE” RENNAIS

test2

Il est 16 h 50, ce dimanche 2 septembre. Le nouvel attaquant rennais Niang est présenté au Roazhon Park. Il est applaudi chaleureusement. Mais dans le stade, les supporters rennais attendent Hatem Ben Arfa, le goélador, le buteur, le dribbleur. Ils attendent Ben Arfa comme ils attendaient Yoann Gourcuff, il y a encore quelques années. 

Une minute plus tard, l’ex-Parisien et Niçois arrive dans le stade. Il entre sur le terrain sous les ovations. Il embrasse la mascotte Ermining, brandit son maillot rouge et noir avec un grand sourire. Il semble être décontracté. Devant et derrière lui, les Rennais sont debout. Ils applaudissent à tout rompre. Ils frissonnent d’aise dans un stage rouge et noir. Ils regardent leur pépite comme le nouveau Messi ou… Messie. 

Devant le Kop rennais, Ben Arfa s’arrête un instant ! Il salue les supporters, il donne son maillot sous les vivats ! Puis s’en va sous les flashs. Il s’en va avec une nuée de photographes derrière lui. La star tant espérée est arrivée au Stade Rennais. Elle était attendue depuis quelques semaines. Elle emmènera peut-être les Rennais en Ligue Europa vers quelques victoires contre le Dynamo de Kiev. “Je suis vraiment frais physiquement et psychologiquement”, a-t-il expliqué aux journalistes présents lors d’une conférence de presse. 

Dans moins de deux semaines, Ben Arfa affrontera ses anciens coéquipiers le dimanche 25 septembre 2018. Il retrouvera les pelouses des terrains de foot. Il devra montrer ce dont il est encore capable. “C’est une nouvelle étape pour moi”, assure-t-il. “Et beaucoup d’ambition”, a-t-il ajouté. Cela tombe bien. Le Stade Rennais a gagné ce soir contre Bordeaux sur le score de 2 à 0, lors d’une belle rencontre (buts de Benseibani et de l’excellent André). 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire