CECI EST UN TEST 1
Actualités Archives Faits divers Stade Rennais

BAGARRE ENTRE STÉPHANOIS ET RENNAIS : DES ENFANTS VERTS DE PEUR !

test2

Samedi dernier, après le match de football Rennes-Saint-Etienne, des échauffourées entre supporters rennais et stéphanois ont émaillé la soirée sous les yeux de nombreux enfants, parents et passants. Un père de famille rennais, Olivier, a eu peur pour ses enfants de 9 et 12 ans et bien sûr pour lui-même. Il revient sur sa soirée et sur les conditions de sécurité.

Ambiance du kop stéphanois.

“Nous prenions un verre dans un bar après le match,” explique-t-il. “Mais vers 22h15, nous avons vu soudainement arriver 5 à 6 supporters stéphanois par la rue Moulin du Comte. Leur démarche et leur allure étaient très agressives.” En très peu de temps, plusieurs dizaines d’autres personnes vêtues du même pull noir sont arrivées devant le café, “tout cela devant les quelques cars de CRS stationnés à proximité”.

“Certains sont équipés de longues matraques télescopiques”, se souvient-il. “Ils sont désormais 50 à 60 capuches sur la tête, à dix mètres de nous qui sommes en terrasse au milieu de supporters rennais. Ils sont de plus en plus énervés et commencent à haranguer des personnes se trouvant manifestement un peu plus loin, ils regardent dans tous les sens et se mettent en ordre de marche pour frapper, telle une armée de hooligans.”

La scène devient impressionnante, voire violente. “L’ambiance était électrique à tel point que le visage de mes deux fils changent de couleur. Nous décidons de quitter les lieux très rapidement sans finir nos verres, les policiers en faction nous invitent d’ailleurs à ne pas rester sur place.” Après ces évènements, Olivier s’interroge sur la présence des ultras stéphanois route de Lorient. “Sans vouloir stigmatiser les supporters stéphanois, ce match présentait quelques risques sérieux de débordements (certains supporters ultras et match de 2017) mais visiblement la sécurité aux abords du stade n’a pas été assurée.”

Comme beaucoup de supporters, Olivier interpelle les autorités. “Comment est-il possible de laisser des supporters rennais venir provoquer les supporters stéphanois après le match ? Et pourquoi avoir laissé ces derniers sortir du bus et circuler sans contrainte route de Lorient ?  Je n’ose imaginer ce que nous aurions subi si ces barbares avaient décidé de s’en prendre à nous ! Quelques explications officielles s’imposent…”

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

1 commentaire

  • Bonjour, juste une réaction : quand j’ai lu la seconde partie de titre de cet article, “des enfants verts de peur”, je m’attendais au récit de quelque chose d’assez, disons, potache, d’autant plus que mon fils de 16 ans avait été au match et que selon lui il ne s’était rien passé de méchant entre supporters. C’est compréhensible : il est parti directement après. En lisant l’article je vois que c’était sérieux, agressif, violent. Il ne faut ni surestimer ni sous estimer cette violence, sinon il y aura bientôt un drame à Rennes. Merci pour votre article mais votre titre est assez troublant, je trouve. Cordialement.

Laisser un commentaire