CECI EST UN TEST 1
Actualités Archives

AUGUSTINE, LA PETITE CYCLISTE COURAGEUSE !

test2

Un jour après la parution de notre article sur les stationnements anarchiques de l’Open de Tennis, la mère de petite Augustine a posté un petit film où elle y présente sa fille en vélo slalomant entre les voitures stationnées rue Ginguené sur la bande cyclable à contresens (voir ci-dessous). Depuis, sa petite vidéo a été vue des milliers de fois sur les réseaux sociaux et a été commentée tout autant de fois.

La rue Ginguené. 

Demeurant à La Courrouze, Maëva et Antoine amènent leurs trois enfants chaque jour à l’école Saint-Joseph. “Nous allons à vélo quasiment tous les jours, sauf quand la pluie est vraiment trop importante”, expliquent les parents sur la page Facebook Rayon d’action (association de promotion de vélo). “C’est au niveau des deux écoles (Villeneuve et Saint Joseph) que nous rencontrons un problème. La route est à sens unique et le passage étroit. La plupart du temps, nous sommes obligés de monter sur le trottoir ou de ne nous arrêter pour laisser passer les voitures… “

D’après Rayon d’Action, Augustine ne “quitterait pas des yeux les gens” dans les voitures. “Mais personne ne s’excuse ni même ne la regarde !”, indique sa maman, sur la page Facebook de l’association qui précise que “sa fille est hyper concernée par l’écologie, la pollution et le vélo. C’est vraiment important pour elle. Je pense qu’elle serait ravie de venir parler de tout ça au conseil municipal…! “

Le tweet montre en tout cas la réalité de l’insécurité des déplacements à vélo dans Rennes. Mais pour la maman de la petite Augustine, pas question pour autant d’attaquer les automobilistes… “Je ne souhaite pas que les autres parents soient verbalisés mais bien qu’une vraie solution soit trouvée avant le drame.” Pour aller plus loin : https://www.facebook.com/rayons.daction/?hc_ref=ARQn39V1RHiTSggXZ4O-78a9_6Plp5il01N-vC2_snMmwY2Wy8eH6V3kx7pPrBFU0-c&fref=nf

Une autre maman automobiliste

“Devant l’école Villeneuve et dans tout le quartier, il est impossible de stationner en voiture pour déposer mon enfant”, expliquait ce soir une maman d’un écolier. “Je n’ai parfois que d’autres choix que de me garer sur le trottoir. Je ne suis malheureusement pas la seule dans ce cas-là. Devant d’autres écoles, comme Saint-Michel, c’est la même problématique. C’est la même jungle. Mais cette fois-ci, ce ne sont pas les vélos que l’on gène, ce sont les bus…”

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire