CECI EST UN TEST 1
Actualités

AU PARC SAINT-CYR : LA PLANCHA “ÉLECTRONIQUE” EST SUR LE GRIL !

Ecrit par Dragan Brkic
test2

Le paisible parc Saint-Cyr n’avait certainement pas besoin de cette polémique. Une “plancha” a été installée sur une pelouse. Elle est au bord de l’allée principale et des bancs où s’assoient des personnes âgées de la maison de retraite avoisinante, et à proximité des potagers des Jardinets de Saint-Cyr et de la serre qui est gérée, entre autres, par l’association la Nature dans la Ville. 

C’est son trésorier, Pascal Branchu, qui a sonné le tocsin sur les réseaux sociaux. “Ils nous ont eus par surprise. Lorsque des ouvriers ont passé des câbles électriques sous l’allée, ils ont évité de nous dire que c’était pour installer cette plancha ! Franchement, elle est vraiment mal placée ! Située à 15 mètres de notre serre où l’on produit des légumes, elle tout le contraire du modèle carnassier. Ils auraient pu implanter dans le bas du parc cette plancha ultrasophistiquée qui s’allume avec un smartphone !”, s’exclame Pascal Branchu. 

Cette plancha du dernier cri électronique est-elle en discordance avec le paysage champêtre qui demeure dans ce lieu de vie intergénérationnel ? “Je trouve cela vraiment déplaisant de l’installer dans cet endroit. J’y viens fréquemment avec ma fille. Ici, à deux mètres de ce barbecue, on s’étale sur les pelouses l’été pour se reposer et lire, de vieilles personnes font un brin de causette sur les bancs, des jardiniers jardinent, des enfants s’amusent. Cet environnement bienveillant va être dégradé avec ce mode de vie que vont imposer des fêtards qui vont passer leur journée à faire des grillades, à boire et à crier. Ils n’ont pas le droit de nous imposer ça !”, s’écrie une mère de famille avec sa petite fille.

Le plus étonnant dans cette histoire serait l’implication des élus verts dans la promotion d’un art de vivre carnassier et bruyant. “C’est bizarre que ce soient des écolos, qui gèrent la biodiversité à Rennes, qui soient derrière cet aménagement. Cela fait tache pour des gens qui se disent lutter contre les émissions de CO2 et qui sont plutôt du côté des végétariens et des vegans”, lance un habitué du parc.  Mais le son de cloche est toutefois différent chez un autre riverain. “Tout le monde n’a pas la chance d’être propriétaire d’une maison avec un jardin,” explique un étudiant. “Au moins avec ce barbecue, on pourra en profiter et manger à l’air libre. “

A propos de l'auteur

Dragan Brkic

Écrivain, j'ai publié Le Petit Noir des Balkans, Prière d'insérer, La condition pénitentiaire, Footness et Comprendre la délinquance française.

Laisser un commentaire