CECI EST UN TEST 1
Actualités

AMÉNAGEMENT DE L’AVENUE JANVIER : LA VILLE NE VEUT PAS ATTENDRE LA DÉCISION DE JUSTICE

test2

Avenue Janvier, l’abattage des charmes, prévue dans le cadre d’un aménagement urbain, ne rencontre pas l’unanimité. Un collectif de riverains s’y est opposé fermement par le biais d’une pétition. Un professeur de philosophie Pascal Rougé a écrit un ouvrage contre ce “massacre” et une association Nature en Ville a porté l’affaire devant le Tribunal administratif de Rennes. lequel a rendu impossible la poursuite des travaux.

La copie revue

Faute d’obtenir satisfaction devant les magistrats rennais, la ville de Rennes a intenté un recours devant le Conseil d’Etat. Mais elle décide aujourd’hui de faire fi des décisions de justice. “Nous avons fait le choix de modifier le projet pour relancer les travaux sans attendre, afin d’éviter que le chantier ne reste à l’arrêt pendant plusieurs années, dans l’attente de la décision”, explique la ville dans un communiqué.

Ce nouveau projet permet de “requalifier” les trottoirs et la chaussée, préserve l’aménagement cyclable initial, conserve les espaces pour les terrasses et prévoit de nouvelles plantations. Mais surtout, il préserverait les arbres d’alignement de l’avenue. “Ceux-ci feront l’objet d’un suivi renforcé par les agents de la Direction des Jardins et de la Biodiversité afin de réduire au maximum les désagréments signalés par les riverains (étourneaux, manque de luminosité)”, note la municipalité.

Pas de satisfaction en revanche du côté de l’association Nature en Ville. “La municipalité rennaise ne pouvait pas faire autrement”, convient Pascal Branchu. “Sur des sujets aussi importants, elle préfère nous éviter que de nous inviter. Récemment, elle a rencontré en petit comité les commerçants de la ville de l’avenue Janvier malgré nos multiples demandes de rendez-vous. C’est dommage et peu respectueux de sa démarche participative !”

Les travaux de “requalification” de l’avenue Janvier, sous la maîtrise d’ouvrage de Rennes Métropole, reprendront dans leur nouvelle configuration dès le 29 octobre, pour s’achever en juin 2021. À la fin du mois de novembre 2020, les jardins de la gare, la promenade Alice Guy-Blaché, qui surplombe les voies ferrées depuis le parvis sud de la Gare (esplanade Fulgence Bienvenüe), et le boulevard de Beaumont, seront livrés et ouverts au public. Sur le boulevard de Beaumont, les piétons chemineront désormais sur un large trottoir (5 mètres) où 25 arbres seront plantés durant l’hiver 2020-2021.

Place de la gare, 14 arbres seront plantés durant l’hiver 2021, ce qui portera à 25 le nombre d’arbres sur le parvis nord de la gare. “Globalement, les alentours de la gare de Rennes, en travaux depuis 2013 seront livrés pour l’été 2021. Ils offriront aux riverains, aux commerçants et aux visiteurs de larges espaces piétonniers et végétalisés”, convient la municipalité rennaise. L’association Nature en ville donne rendez-vous le jeudi 05 novembre devant le tribunal administratif de Rennes pour la triple audience concernant les abattages de l’avenue Henri Fréville, Janvier et Buttes de Coësme. 

 

Calendrier : 29 octobre 2020, bascule de la circulation sur la nouvelle chaussée aménagée en rive ouest ; Du 2 au 18 novembre,  élagage des arbres de la rive est ; les 19 et 20 novembre, pose de filets sur les arbres de l’avenue Janvier, visant à empêcher les étourneaux de s’y nicher ; Jusqu’à la fin de l’année 2020 : travaux de réseaux ; janvier à juin 2021 : travaux de voirie. Après la livraison des aménagements de l’avenue Janvier, à l’été 2021, les travaux de réaménagement du boulevard Magenta et de la rue Duhamel pourront commencer, pour s’achever fin 2021.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire